1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'Inde veut durcir les peines pour viol

Les auteurs présumés du viol collectif comparaissent ce mardi à New Dehli. Compte tenu de la gravité des faits - l'étudiante avait succombé à ses blessures - la population attend de la justice un procès exemplaire.

Un message visiblement entendu, puisque le gouvernement indien vient d´approuver un durcissement de la loi relative aux peines des violeurs. Actuellement, la peine encourue pour les viols est de 10 ans. Cette nouvelle loi, si elle est approuvée par le président et ratifiée par le Parlement, prévoit le doublement des peines en cas de viol collectif. Elle qualifie également de délit le voyeurisme et le harcèlement, qui jusqu'à présent n'étaient pas poursuivis. Les autorités indiennes espèrent ainsi garantir aux femmes une meilleure protection et le respect absolu de leurs droits.

Les prévenus dont le procès s'est ouvert le 21 janvier devant un tribunal spécial de la capitale indienne répondent notamment des accusations de viol, meurtre, enlèvement et vol, ce qui les rend passibles de la peine de mort. Samedi, ils ont plaidé non coupables.

Ce mardi, le petit ami de la victime du viol devait témoigner au procès. Le jeune homme qui a lui-même été tabassé lors de l'agression, est arrivé en fauteuil roulant à l'audience. Il devrait être le premier témoin de l'accusation à être cité à la barre.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !