1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les limites de la diplomatie

Alors que le bilan des victimes s'alourdit un peu plus chaque jour dans la bande de Gaza et dans les rangs de l'armée israélienne, les appels internationaux à un cessez-le-feu semblent résonner dans le vide.

Dans la ville de Gaza, difficile de se mettre à l'abris

Dans la ville de Gaza, difficile de se mettre à l'abris

Lors d'une conférence téléphonique, les chefs d'Etats américain, allemand, français, britannique et italien ont demandé au gouvernement israélien et au Hamas, un cessez-le-feu immédiat et sans conditions. Après un appel similaire et unanime des 15 pays membres du conseil de sécurité des Nations Unies, le secrétaire général de l'Onu, Ban-Ki Moon, a lui aussi insisté pour que les actions militaires à Gaza prennent fin :

« Les Israéliens et les Palestiniens ont la responsabilité de cesser leur combat maintenant, d'entamer le dialogue et d'énoncer les raisons principales qui vont finalement mettre fin à ce cercle vicieux de souffrances absurdes. Cela veut dire assurer la paix par le respect mutuel, et mettre fin à l'asphyxie économique de Gaza, et à presque cinquante ans d'occupation. »

Selon Israël, les tunnels servent à fournir des aliments, mais aussi des armes aux combattants du Hamas.

Selon Israël, les tunnels servent à fournir des aliments, mais aussi des armes aux combattants du Hamas.

Opération de longue durée

Des mots clairs qui sont pourtant restés sans effets. Pendant la nuit, des roquettes ont été lancées contre la ville de Tel-Aviv et en représailles, l'armée israélienne a frappé la seule centrale électrique dans la bande de Gaza. Le premier ministre Benjamin Netanyahu a prévenu les Israéliens :

« Nous devons nous préparer à une opération militaire de longue durée à Gaza. Nous continuerons à agir avec force et responsabilité jusqu'à la fin de notre mission. Nous savons que des jours durs nous attendent et c'est une période difficile et douloureuse. Il faut être patient et déterminé à continuer la lutte contre cette organisation terroriste qui veut nous détruire. »

Benjamin Netanyahu a d'ailleurs précisé qu'il considérait la destruction des tunnels de contrebande du Hamas comme un premier pas vers la démilitarisation de Gaza.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !