1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Le Burkina sous le choc et en deuil

Le ‪Burkina‬ ‪‎Faso‬ et le ‪‎Mali‬ ont décidé de coopérer dans la lutte contre l'islamisme en Afrique de l'Ouest en échangeant des renseignements et en menant des patrouilles conjointes.

Écouter l'audio 00:37

"Il est de bon ton que les autorités renforcent la capacité d'anticipation sur ces évenements-là" (C. Sawadogo)

Les corps de trois djihadistes ont été identifiés, tous des hommes, selon le ministre de l'Intérieur Simon Compaoré, qui a précisé que les assaillants étaient "très jeunes", d'après les témoignages recueillis. "Au stade actuel de l'enquête, on ne peut pas savoir le nombre exact de djihadistes", a souligné le ministre, interrogé sur les témoignages faisant état d'un nombre plus important que trois. "Le ratissage continue, 129 hôtels ont été fouillés", a-t-il ajouté.

Viser des étrangers

Concernant l'enquête, "les djihadistes sont allés prier dans une mosquée derrière l'hôtel (mosquée communément appelée Wahabiya ndlr)", a-t-il déclaré, évoquant la possibilité que les terroristes aient procédé à un repérage des lieux "peut être avec des complicités". Le café Cappuccino, où il y a eu le plus de victimes, est un "coin fréquenté par des étrangers. Si l'intention était de faire suffisamment mal aux étrangers c'est là où on peut trouver un nombre conséquent d'étrangers", a-t-il poursuivi.

Les alentours de l'hôtel Splendid à Ouagadougou ne sont pas accessibles

Les alentours de l'hôtel Splendid à Ouagadougou ne sont pas accessibles

Ils "sont arrivés avec trois véhicules. Et ce sont eux qui y ont mis feu pour brouiller les indices", a-t-il ajouté. L'attaque a été revendiquée par le groupe djihadiste Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), qui l'a attribuée au groupe Al-Mourabitoune du chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar, selon SITE, une organisation américaine qui surveille les sites internet islamistes.

Renforcer la sécurité

Le ministre du travail Clément Sawadogo estime qu'il est temps pour le Burkina Faso de renforcer les mesures de sécurité aussi bien à l'intérieur du pays qu'au niveau des frontières. Clément Sawadogo était vendredi au quatrième étage de l'hotel Splendid, cible des djihadistes. Vous pouvez l'écouter en cliquant ci-dessus.

Sur les lieux de l'attaque, le périmètre de sécurité a été élargi et la zone n'était pas accessible. Des enquêteurs avec des gants blancs en plastique étaient visibles dans les rues de la zone autour de l'hôtel Splendid et du café-restaurant Cappuccino, a constaté un journaliste de l'AFP sur place. Militaires et gendarmes tenaient à distance des groupes de badauds venus sur les lieux pour "comprendre ce qui s'est passé", selon un d'entre eux.

Le ‪‎Burkina‬ ‪‎Faso‬ et le ‪Mali‬, tous les deux touchés par des attentats, vont coopérer pour lutter contre le terrorisme

Le ‪‎Burkina‬ ‪‎Faso‬ et le ‪Mali‬, tous les deux touchés par des attentats, vont coopérer pour lutter contre le terrorisme

Les Premiers ministres malien et burkinabé, Modibo Keita et Paul Kaba Thieba, se sont rencontrés dimanche dans la capitale du Burkina Faso. "Il y a une très forte volonté politique de la part de nos deux Etats de combiner nos efforts dans la lutte contre le terrorisme", a dit Paul Kaba Thieba, qui s'est rendu avec son homologue malien sur les lieux de l'attaque de vendredi soir, en plein centre-ville. En novembre, Al Mourabitoune avait déjà revendiqué l'attaque meurtrière de l'hôtel Radisson Blu dans la capitale malienne, Bamako, qui avait fait vingt morts.

Au moins 8 Burkinabè tués

Au moins 14 étrangers figurent parmi les 29 victimes, a affirmé dimanche le ministre de l'Intérieur burkinabè Simon Compaoré, précisant que sept corps étaient encore "non-identifiés". Selon le décompte fait par le ministre, 8 Burkinabé, 4 Canadiens, 3 Ukrainiens, 2 Français, 2 Portugais, 2 Suisses et un Néerlandais ont été tués. Le deuil national a débuté ce dimanche, pour 72h.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !