1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Large avance pour le FPR de Kagame au Rwanda

Les résultats du premier jour des législatives au Rwanda sont désormais connus. La coalition menée par le Front patriotique rwandais (FPR), parti du président Paul Kagame, s'achemine vers une large victoire.

Le président Paul Kagame était convaincu de la victoire de son parti

Le président Paul Kagame était convaincu de la victoire de son parti

Selon les chiffres provisoires rendus publics par la Commission électorale nationale, le Front patriotique rwandais (FPR) arrive en tête avec 76% des bulletins déjà dépouillés. Le Parti social-démocrate (PSD), crédité d'un peu plus de 13%, arrive en deuxième position, suivi du Parti libéral (PL) qui récolte 9,38% des suffrages.

Le PS-Imberakuri, parti d'opposition, ne récolte quant à lui que 0,56% et les quatre petits candidats indépendants ont obtenu moins de 0,5%.

Pour le moment, le taux de participation du scrutin n'est pas encore connu. Le vote se poursuivait ce mardi, 17 septembre, des collèges ou conseils nationaux et locaux devant encore désigner 24 femmes. Et mercredi, les représentants de la jeunesse et des handicapés choisiront respectivement deux jeunes et un handicapé.

La large avance du FPR ne surprend personne

La large avance du FPR ne surprend personne

Une victoire sans surprise

Pour Epimack Kwokwo, le secrétaire exécutif de la Ligue des droits de la personne dans la région des Grands Lacs, la large avance du Front patriotique rwandais n'est pas une surprise. La Ligue avait formé des observateurs pour le scrutin :

« À voir tout le processus, c'était le parti au pouvoir qui était toujours au premier plan. Il a beaucoup plus de moyens et de membres. C'est ce qui lui donne de l'avance. »

Une avance déjà observée à l'issue des législatives de 2008 où le FPR avait en effet recueilli 78% des voix, contre 13,12% pour le PSD et 7,5% au PL. Seule la coalition menée par le parti du président Paul Kagame dispose d'ailleurs de députés dans l'Assemblée sortante.

Et pour ce nouveau scrutin, c'est la même coalition qui, visiblement, dépasse à nouveau le seuil des 5% exigés pour être représenté à la Chambre. Le PSD et le PL, présents au gouvernement, sont d'ailleurs accusés par certains observateurs de n'être que des "partis prétextes" pour légitimer un multipartisme de façade.

Archives

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !