1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La campagne bat son plein au Rwanda

À quelques jours des élections parlementaires rwandaises, les partis et les candidats indépendants se mobilisent pour solliciter les voix des électeurs et obtenir des sièges à l'Assemblée nationale.

Plus que quatre jours pour les candidats aux élections rwandaises pour faire campagne

Plus que quatre jours pour les candidats aux élections rwandaises pour faire campagne

Le FPR au pouvoir et ses alliés, mais aussi les autres partis politiques, à savoir le PL, le PSD, le nouveau parti d'opposition PS Imberakuri et trois candidats indépendants, présentent leurs programmes aux citoyens par le biais de meetings, d'affiches et d'émissions radio et télévisées. Les citoyens viennent nombreux pour écouter les arguments des candidats.

C'est le cas de Kalisa, un habitant de Kigali, qui s'est rendu au meeting de son parti, le PSD : « Selon ce qu'ils ont expliqué, mon parti améliorera les conditions de vie des citoyens et l'éducation, mon parti va apporter un plus à ce qui a été fait jusque là ».

Écouter l'audio 02:05

Le reportage de Solange Ayanone

Le FPR organise lui aussi des meetings qui attirent les foules. « Nos actions sont plus parlantes que les paroles » a assuré le président du FPR, lors du lancement de la campagne, le 26 août, dans la province du sud à 20 km de Kigali.

Six millions d'électeurs

Environ 6 millions de Rwandais participeront aux élections parlementaires de 2013, selon la liste définitive publiée récemment par la Commission nationale électorale. Ils devront voter pour une des listes présentées par les partis politiques. Des candidats indépendants font eux aussi campagne. Mwenedata Gilbert est l'un d'eux.

« Nous avons beaucoup de Rwandais qui n'ont pas de partis politiques, ceux-là voteront pour moi. Quand je serai élu, je vais promouvoir l'unité et la réconciliation des Rwandais, c'est ça qui me donne la force de mettre des moyens dans ma campagne. »

Certains électeurs se plaignent des promesses précédemment faites par les députés sortants et qui n'ont pas été tenues jusqu'ici. Un citoyen de Bugesera, dans l'Est du Rwanda, cite par exemple l'électrification de son village promise il y a cinq ans, mais qui n'a toujours pas été réalisée. La campagne électorale prend fin le 15 septembre à minuit.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !