1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'Allemagne et l'Union africaine veulent rapprocher les jeunes

Un nouveau partenariat avec l’Afrique. C’est ainsi qu’est présenté le programme d'échange destiné aux jeunes initié en collaboration avec l'UA et le Ministère Allemand de la Coopération économique et du Développement .

Écouter l'audio 02:06

Avec comme pays pilotes le Bénin, l’Afrique du Sud et la Tanzanie "l'Initiative jeunesse germano-africaine" a été lancée jeudi à Bonn en Allemagne.

Changement climatique, lutte contre la pauvreté, immigration… Autant de thématiques qui concernent les jeunes. Entre l’Afrique et l’Allemagne, le programme d’échange, "l'Initiative jeunesse germano-africaine", vise un objectif précis: permettre aux jeunes de se rencontrer mais encore plus. Gerd Müller, ministre allemand du développement, explique: "Nous devons mettre les jeunes ensemble. Les jeunes d’Allemagne, d’Europe et d’Afrique. L’Afrique est un continent qui est cent fois plus grand que l’Allemagne, avec trois mille langues, une incroyable diversité culturelle, de populations et de paysages. Et j’aimerais que la jeunesse allemande se rapproche de ce continent pour échanger. Les écoles, les universités, les communes, mais aussi sur le plan culturel et sportif." En somme, il s’agit d’un pont d’échange pour donner des perspectives d’avenir et des possibilités aux jeunes.

Trois pays pilotes sélectionnés

Pour le moment, trois pays africains ont été sélectionnés pour participer au projet à savoir le Bénin, l’Afrique du Sud et la Tanzanie. Martial De-Paul Ikounga, commissaire de l’Union Africaine chargé des ressources humaines de la technologie et des sciences estime que l'initiative pourrait inspirer d'autres projets en Afrique.

Au cours des trois premières années, le BMZ souhaite faire des échanges d'expériences dans plusieurs domaines avec les pays pilotes puis ensuite entrer en contact avec d'autres pays comme le Ghana, l’Ouganda ou encore le Rwanda. Les programmes d'échange et de service volontaire devraient concerner environ 2.000 jeunes par an.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !