1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Bye bye, Grande-Bretagne!

D’après les résultats du référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l’UE, le Brexit l'emporte avec 52%. Mais les modalités du retrait sont ouvertes, les débats seront âpres. Déjà, David Cameron rend l'éponge.

Écouter l'audio 01:52

La victoire au référendum, une étape vers le Brexit

De Londres à Édimbourg, en passant par Belfast: 46,5 millions d'électeurs ont été invités hier à décider de l'avenir du Royaume-Uni dans l'UE. 51.9 pourcents des votants ont choisi le "Leave" (partir) et donc un avenir distinct, avec une participation de près de 72 pourcents.

Mais le plus dur reste à venir: les traités ne fixent pas les modalités d'un retrait. Quel sera le déroulé des événements? Écoutez l'analyse de Sandrine Blanchard, en cliquant sur l'image ci-dessus.

Les résultats du référendum:

Élément important : tant que l’accord de sortie, élaboré par le Conseil européen avec le Royaume-Uni n'est pas validé par le Parlement européen, les Britanniques resteront membres à part entière de l’Union. Et en attendant, des changements sont à venir sur la scène politique intérieure: les négociations se feront probablement sans David Cameron, le premier ministre actuel, avocat du maintien dans l’Union. Il a annoncé sa démission, dés le 24 juin au matin.

Großbritannien Selby Boris Johnson EU-Referendum Kampagne

Boris Johnson, futur premier ministre?

Boris Johnson, l'ancien maire de Londres, également conservateur mais porte-parole des eurosceptiques, est pressenti pour lui succéder.

Les marchés européens plongent

John Cryan, patron de la Deutsche Bank, a prévenu: les conséquences du Brexit "seront négatives de tous les côtés". Le titre Deutsche Bank enregistre la plus forte baisse du Dax, l'indice allemand (-16,16%). Le Dax cède lui 8,31%. À Paris, l'indice CAC 40 plonge de 10%. Une tendance mondiale: la Bourse de Tokyo perd près de 8%, Wall Street 3% à l'ouverture.

Branlebas de combat dans l'Union

Les présidents de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, du Parlement européen Martin Schulz, et du Conseil européen Donald Tusk sont déjà réunis, ce vendredi 24 juin, à 08h30 TU, à Bruxelles pour donner de nouvelles perspectives au projet européen.

Großbritanien Cameron kündigt Rücktritt an

Le premier ministre David Cameron, initiateur du référendum mais partisan du "Remain" (rester) a annoncé sa démission

Une rencontre entre ministres des Affaires étrangères des six pays fondateurs de l'UE, dont fait partie l’Allemagne, est envisagée samedi 25 juin, à Berlin.

Quelques minutes après l’annonce des résultats, la France, également pays fondateur de l'UE, a appelé l'Europe à réagir et à retrouver la confiance des peuples. De son côté, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier a regretté le vote des Britanniques: le Brexit, un jour triste pour l'Europe et la Grande-Bretagne, pouvait-on lire sur son compte Twitter. Dans une déclaration, le président du Parlement européen, le social-démocrate allemand, Martin Schulz, a affirmé qu'il allait s'entretenir avec la chancelière Angela Merkel afin d'éviter une réaction en chaîne. Car celle-ci se prépare: le député d'extrême droite néerlandais Geert Wilders et la présidente du Front national, Marine Le Pen, en France ont réclamé un référendum sur une éventuelle sortie de leurs pays de l'Union européenne.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !