1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

« I have a dream », 50 ans plus tard

Le 28 août 1963 à Washington, le pasteur Martin Luther King prononçait un discours contre la ségrégation raciale et pour l’égalité des droits pour tous les citoyens américains. Que reste-t-il aujourd'hui de ce rêve ?

default

Martin Luther King, le 28 août 1963

Washington, le 28 août 1963. Martin Luther King s'adresse à une foule enthousiaste, réunie des deux côtés du long bassin du Lincoln Memorial, le monument à la mémoire d'Abraham Lincoln, l'ancien président abolitionniste. Son discours d'une vingtaine de minutes est un brillant plaidoyer pour l'égalité et la justice :

« J'ai un rêve, c'est qu'un jour mes quatre petits-enfants vivent dans une nation où ils ne seront pas jugés en raison de la couleur de leur peau, mais de leur caractère . […] J'ai un rêve, c'est qu'un jour les petits garçons noirs et les petites filles noires puissent aller main dans la main avec des petits garçons blancs et des petites filles blanches, comme des frères et sœurs. »

50. Jahrestag MLK

C'est au Lincoln Memorial, lieu symbolique, que Martin Luther King avait prononcé son discours en 1963

Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont venues à Washington pour célébrer le 50e anniversaire de ce discours historique. Parmi eux, Bob Tiller. Il se souvient bien de l'atmosphère vibrante et émouvante du 28 août 1963. Âgé alors de 22 ans, Bob avait quitté son lieu de travail sans autorisation pour se joindre à la marche et au rassemblement contre la discrimination. Il nous décrit son propre rêve aujourd'hui :

« Mon rêve est qu'il soit normal que des Afro-Américains occupent des positions élevées, qu'il y ait un second, un troisième et quatrième Afro-Américain président des États-Unis…et des Afro-Américains à toutes sorte de poste de direction. Que les taux de pauvreté et de chômage des Afro-Américains ne soient pas différents de ceux des Américains blancs. C'est ça mon rêve ! »

Des dizaines de milliers de personnes ont commémoré le discours de Martin Luther King à Washington

Des dizaines de milliers de personnes ont commémoré le discours de Martin Luther King à Washington

Aujourd'hui, 50 ans plus tard, Barack Obama, un Afro-Américain, est président des États-Unis. Le rêve s'est-il réalisé ? C'est un fait que depuis 1963, de nombreux noirs ont grimpé les échelons sociaux dans tous les domaines. C'est le cas de James Farmer, ingénieur chimiste, pour qui le rêve de Martin Luther King devient peu à peu réalité. Homosexuel, James estime toutefois que le combat pour l'égalité des droits de cette communauté n'est pas encore entièrement gagné. Son rêve personnel :

« Mon rêve est qu'aux États-Unis, tous les Américains, quelles que soient leurs origines, leurs convictions ou leur orientation sexuelle aient un respect fondamental les uns envers les autres. »

Depuis l'adoption des « Civil Right Acts » dans les années 1960, toute forme de discrimination dans l'éducation, la profession et la vie privée est interdite. Mais aujourd'hui encore, un Afro-Américain sur quatre vit sous le seuil de pauvreté, alors que c'est un sur dix seulement chez les Américains blancs.

Archives

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !