1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Fidel Castro est mort

Le leader de la révolution cubaine s’est éteint vendredi à La Havane. Son frère Raùl, l’actuel président de Cuba, l’a annoncé, en finissant son discours avec les paroles historiques: "Hasta la victoria, siempre!"

Fidel Castro venait de fêter ses 90 ans en août de cette année. Après une longue carrière politique exceptionnelle: pendant une cinquantaine d'années, Castro avait présidé directement aux destinées du pays. En peu de temps, l'avocat de profession était devenu une personnalité de la scène politique mondiale – quoique très controversé.

Fidel Castro wird 90 (picture-alliance/dpa/A. Ernesto)

Fidel et Raùl Castro

Avocat, puis rebelle, puis chef

Fidel Alejandro Castro Ruz est né en 1926 à Biran, dans la partie orientale de l'île. D'origine aisée, Fidel Castro a pu faire des études de droit, avant de s'installer comme avocat à La Havane, où ses clients venaient principalement des quartiers pauvres de la ville. Castro était déjà actif politiquement, et en 1952, il décida de se  présenter aux élections parlementaires. Des élections qui n'eurent jamais lieu, en raison du putsch de Fulgencio Batista - alors soutenu par les Etats-Unis.

C'est alors que Fidel Castro décida de destituer Batista. Pour ce faire, il réunit de nombreux partisans autour de lui - parmi lesquels Ernesto "Che" Guevara. En 1953 et 1955, l'armée rebelle de Castro tenta de renverser le pouvoir; mais elle échoua, et le "Comandante en jefe" dût aller se cacher dans les montagnes. Finalement, Castro réussit à chasser Batista et prit le pouvoir le 1er janvier 1959.

Le maître de Cuba

Castro investit dès le début dans les domaines de la santé et de l'éducation, qui sont encore parmi les meilleurs dans la région. Dans le même temps, il priva ses concitoyens de la liberté d'expression et d'information (ce qui conduisit à la fuite de milliers de Cubains), mit ses adversaires politiques en prison, et donna une orientation socialiste à Cuba. Tout ceci suscitait de plus en plus la colère des Etats-Unis - tout en faisant naître un élan de sympathie du côté du "Bloc de l'Est", notamment de la part de l'ex-RDA. D'après le Ministère des Affaires Étrangères, il y a eu jusqu'à 30 000 Cubains venus étudier où travailler en Allemagne (majoritairement à l'est). De son côté, l'URSS décida de soutenir financièrement Cuba, et en 1962, installa des missiles de moyenne portée sur l'île. Les Etats-Unis réagirent immédiatement, mais la "crise de Cuba" se termina finalement sans qu'il n'y eut de guerre atomique. La même année, les Etats-Unis mirent Cuba sous embargo, ce qui a causé beaucoup de tort à l'économie cubaine, une économie qui a continué à sombrer après l'éclatement de l'URSS.

 

«La patrie ou la mort, nous vaincrons !»

Il y a 10 ans, Fidel Castro, affaibli par la maladie, passa officiellement la main à son frère Raùl. Depuis, ses apparitions publiques étaient comptées. A propos des spéculations sur son état de santé, Fidel Castro avait, un jour déclaré lui-même: « Le jour où je vais mourir, personne ne le croira ».

Fidel Castro und Ernesto Che Guevara (picture-alliance/dpa/DB)

Fidel Castro et Che Guevara

 

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !