Birmanie : l′ethnie karen se rebelle | International | DW | 08.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Birmanie : l'ethnie karen se rebelle

Au lendemain des élections législatives très contestées de ce dimanche, des combats ont lieu entre l’armée birmane et les rebelles de l’ethnie Karen, non loin de la frontière avec la Thaïlande.

default

Les résultats des législatives birmanes de dimanche semblent largement favorables aux partis proches de la junte militaire. Le scrutin a été qualifié de mascarade et boycotté par le principal parti d'opposition, la Ligue nationale pour la démocratie de l'opposante, Aung San Suu Kyi. Les capitales occidentales parlent d'un simulacre d'élection. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont estimé que ces élections n'étaient ni libres ni justes, et l'Union européenne a également été très critique envers la junte militaire.

Wahl in Birma

Elections hier en Birmanie : un simulacre?

Des résultats sans surprise

Les résultats qui tombent au compte-gouttes ne devraient donc pas changer fondamentalement les choses sur place, la seule contrariété pour la junte pourrait venir d'une victoire de l'UNP, proche d'une frange de l'armée qui n'est pas celle du chef de la junte.

25% des sièges du parlement étant réservés aux généraux en activité, ces deux partis n'ont besoin que de glaner 26% de ceux qu'il reste pour assurer à l'armée et à ses pendants politiques une majorité absolue.

Mais en réalité ces élections ne devraient pas provoquer d'assouplissement des sanctions occidentales même si elles pourraient sortir le pays de son isolement, d'autant que la Chine y investit de plus en plus, dans les matières premières notamment.

Birma Burma Myanmar Minderheiten Christen Karen Verfolgung

Des karen ont fui leur village suite à des attaques de l'armée birmane en mai 2006

Combats à l'arme lourde

C'est dans ces conditions qu'à l'est du pays, de milliers de Birmans se sont refugiés en Thaïlande voisine pour échapper à la répression militaire. Des heurts ont opposé ce lundi une faction rebelle appartenant à l'armée démocratique karen bouddhiste, aux éléments de la junte militaire. Des rebelles karen pourtant jusqu'alors alliés à la junte birmane. On parle de plusieurs blessés et de trois morts.

Ces anciens rebelles refusent de devenir une milice frontalière contrôlée par la junte, une exigence imposée à l'ensemble des guérillas qui ont signé un cessez le feu.

La junte a donné une heure aux résidents de Myawaddy, la zone occupée par les rebelles, pour évacuer la ville. Des centaines de civils birmans traversent le fleuve Moei, pour passer en Thaïlande. L'armée thaïlandaise quant à elle reste sur le qui-vive. Elle affirme qu'elle ripostera si les affrontements débordent sur le territoire thaïlandais.

Auteur : Bob Barry
Edition : Fréjus Quenum/Cécile Leclerc

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !