1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Au Gabon, les responsables religieux plaident pour la paix

L'attente promet d'être difficile, alors que la Cour constitutionnelle doit statuer sur les résultats provisoires contestés de la présidentielle dans les quinze jours. Les instances religieuses calment les esprits.

Écouter l'audio 01:59

"L'heure est à la manifestation de la vérité exprimée par le peuple et ce, par le biais des voies légales contenues dans notre Constitution" (Ismaël Oceni Ossa, Imam de Libreville)

Pouvoir et opposition se regardent en chien de faïence, dans l'attente de la décision de la Cour constitutionnelle, le dernier ressort légal du candidat déçu, Jean Ping pour contester les résultats de la présidentielle du 27 août. Jean Ping se dit convaincu de sa victoire et galvanise ses partisans, mais il faut maintenant attendre, le verdict est attendu le 23 septembre. La société civile est mise à contribution pour limiter les violences et calmer l'impatience des partisans de chacun des candidats. Au Vatican, le Pape François a organisé hier, dimanche 11 septembre une séance de prière pour le Gabon. Dans le pays aussi, les instances religieuses en appellent à la responsabilité de tous, et surtout à la paix. Écoutez les précisions de Gérauds Wilfried Obangome, notre correspondant au Gabon, en cliquant sur l'image ci-dessus.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !