1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Alexis Tsipras fait les yeux doux au Kremlin

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras était l'hôte de Vladimir Poutine à Moscou, la capitale russe. Une visite suivie de près par les Européens qui voient d'un mauvais oeil ce rapprochement entre la Russie et la Grèce.

Cette visite intervient en effet alors que les négociations entre Européens, FMI et Athènes concernant le remboursement de l'énorme dette grecque sont toujours dans l'impasse. Pour l'heure, il semble que Vladimir Poutine ait écarté l'hypothèse d'une aide financière russe. « La Russie n'est absolument en mesure de venir en aide à la Grèce, selon l'analyste grec Thanos Dokos. « Elle est d'une part sous le coup des sanctions commerciales européennes. D'autre part, elle doit faire face à la chute des cours du pétrole. Autrement dit, elle a suffisamment de problèmes internes. Il y a quelques années, Moscou s'était résolu à aider Chypre - après avoir longuement hésité. Et c'était pour des sommes bien moins importantes.»

Pas de promesses d'aide directe, donc, mais Vladimir Poutine a tout de même fait miroiter à Alexis Tsipras des crédits russes pour des projets d'infrastructure, notamment pour transporter du gaz russe vers l'Europe. Jeudi, le Premier ministre grec doit rencontrer son homologue russe, Dmitri Medvedev.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !