1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

17 janvier 1961: l'assassinat de Patrice Lumumba au Congo

Il y a 55 ans, le 17 janvier 2016, Patrice-Émery Lumumba était assassiné. Il était le premier Premier Ministre de la République du Congo indépendant, (l'actuelle RDC) de juin à septembre 1960.

Écouter l'audio 01:56

"Lumumba était un nationaliste radical" (Ludo de Witte, sociologue)

Ludo de Witte, sociologue et auteur en 2000 du livre "L'assassinat de Lumumba", revient au micro de la Deutsche Welle sur ce personnage emblématique de l'indépendance du Congo.

"Lumumba, c’était un nationaliste radical, dans le sens qu’il voulait une indépendance pour le Congo qui était concrète, réelle et complète", raconte Ludo de Witte. "Il ne faut pas oublier qu’au moment de l’indépendance, l’économie du Congo était complètement aux mains des grandes sociétés coloniales essentiellement belges. Et donc, il voulait une décolonisation complète."

Son corps n'a jamais été retrouvé

Patrice Lumumba s'est battu pour que l'administration et l'armée ne soient plus contrôlées par la Belgique. Après l'accession au pouvoir de Mobutu en septembre 1960, il est emprisonné en décembre. Il est transféré dans la région sessésionniste du Katanga, dont l'armée était encore contrôlée par les belges, où il est exécuté le 17 janvier 1961. Les circonstances exactes de sa mort n'ont pas été élucidées et son corps n'a jamais été retrouvé.

La statue de Patrice Lumumba à Kinshasa

La statue de Patrice Lumumba à Kinshasa

En 2002, la Belgique a reconnu sa responsabilité morale dans cet assassinat et présenté ses excuses. Mais pour Ludo de Witte, ce n'est pas suffisant : "C’est une démonstration du fait qu’une reconnaissance très concrète de la Belgique dans l’affaire est une chose toujours extrêmement difficile. Et je crois que la raison est que la diplomatie belge joue toujours un rôle extrêmement important en Afrique centrale."

Toujours pas de fonds Lumumba

Ludo de Witte regrette par exemple que le fonds Lumumba proposé par la Belgique, et qui devait promouvoir la démocratie au Congo, n'ait toujours pas été mis en place. Pourtant, le symbole de Lumumba pourrait jouer un rôle à l'avenir : "Pour l’instant, la politisation au Congo est extrêmement faible", rappelle le sociologue. "Lumumba est bien connu dans des milieux intellectuels, mais la masse de la population essaie de survivre. Mais je crois que dès qu’il y aura une politisation, l’exemple de Lumumba et son nationalisme va être repéré par les politiciens."

Des enfants de Patrice Lumumba ont déposé une plainte en 2011 devant la justice belge, contre d'anciens responsables belges de l’époque coloniale. Leur plainte a été jugée recevable mais les divergences entre les héritiers, la Belgique et les autorités congolaises ont provoqué de multiples reports de ce procès.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !