1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Belgique peut rouvrir le dossier Lumumba

Plus de 50 ans après l'assassinat de Patrice Lumumba, la justice belge va ouvrir une enquête sur ce crime. Lumumba fut le premier chef du gouvernement de l'actuelle République démocratique du Congo, après l'indépendance.

Patrice Lumumba

Patrice Lumumba

Patrice Lumumba a été assassiné après seulement quelques mois de mandat, en janvier 1961, dans des circonstances encore non élucidées. Depuis, sa famille et nombre de ses concitoyens continuent d'accuser l'ancienne puissance coloniale, la Belgique, d'avoir orchestré son assassinat.

Mais avant de pouvoir lancer l'enquête, le parquet fédéral devait toutefois encore obtenir le blanc-seing d'une juridiction d'instruction, la Chambre des mises en accusation. Celle-ci vient enfin de juger que la plainte remplissait bien les conditions prévues par la loi belge dite de "compétence universelle", qui autorise les tribunaux belges à poursuivre une personne soupçonnée de crimes de guerre, de crimes contre l'Humanité ou de génocide si les plaignants ou l'accusé ont un lien avec la Belgique.

Fotograf Horst Faas - Patrice Lumumba

Patrice Lumumba avait été arrêté en décembre 1960

Dans son arrêt, la Chambre des mises en accusation considère que l'ex-Congo belge était alors plongé dans un conflit armé et que la mort de Patrice Lumumba pouvait dès lors être considérée comme un crime de guerre. En outre, les personnes mises en cause sont de nationalité belge, puisqu'il s'agit d'anciens policiers, responsables politiques et fonctionnaires actifs à l'époque des faits.

Une personnalité toujours très populaire

La liste des personnes soupçonnées n'a pas encore été rendue publique, mais selon l'agence Belga, huit seraient toujours en vie. L'agence de presse belge cite un homme d'affaires qui était en 1960 un jeune diplomate, et un ancien conseiller des sécessionnistes katangais.

En plus de l'argent, la Belgique aurait mis des moyens logistiques à la disposition des adversaires du Premier ministre. Ce qui fait de l’assassinat de Lumumba, une action préméditée selon la famille de Lumumba : Lumumba, dont la grande statue s'élève dans Kinshasa, reste très populaire parmi les Congolais et les Africains.

Écoutez ci-dessous Christophe Marchand, avocat belge de la famille Lumumba. Il revient sur les faits.

Écouter l'audio 02:06

"La plainte telle qu'elle est déposée en Belgique ne vise que des personnalités belges" (Christophe Marchand)

Archives

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !