1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

13 et 8 ans de prison pour les deux chefs hutus rwandais

Deux chefs de la rébellion hutu rwandaise ont été condamnés par la justice allemande à 13 ans et 8 ans de prison pour avoir orchestré depuis l'Allemagne des crimes dans l'est de la République démocratique du Congo.

Écouter l'audio 01:53

"Ce procès est un procès hors du commun"

Ignace Murwanashyaka et Straton Musoni : deux hauts dirigeants des FDLR, les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda qui comparaissent pour 39 chefs de crimes de guerre et 26 de crimes contre l'humanité. Des crimes qu'ils auraient commandités - ou tout du moins pas empêchés, entre 2008 et 2009, dans l'est de la République Démocratique du Congo, alors qu'ils vivaient en exil en Allemagne. Condamné à huit ans de réclusion, Straton Musoni, qui a déjà fait cinq ans de préventive, a été libéré. Le tribunal a jugé que sa peine aurait été sans cela "disproportionnée".

Bilan des quatre ans d'audience avec la directrice du plaidoyer au sein du Programme Justice internationale de l'ONG Human Rights Watch, Géraldine Mattioli Zeltner. Cliquez ci-dessus pour écouter son interview.

***

Réaction du porte-parole des FDLR, La Forge fils Bazeye, interrogé par Sandrine Blanchard:

La Forge: Notre première réaction au niveau des FDLR, c'est qu'il s'agit d'un procès politique.Ils étaient condamnés d'avance. Il n'y a qu'à voir les conditions dans lesquelles se sont opérées leurs arrestations. Ils avaient été arrêtés lorsque le gouvernement de Kigali avait demandé solennellement leur arrestation lors de la visite d'une grande sommité allemande à Kigali. Pour la suite, on sait ce qui s'est passé. Nous, nous considérons qu'il s'agit d'une injustice inadmissible.

DW: Considérez-vous que la justice allemande est aux ordres du Rwanda?

La Forge: Qu'elle soit aux ordres du Rwanda ou de son gouvernement, la réalité est que Ignace Murwanashyaka et Straton ont été arrêtés à la demande officielle du gouvernement de Kigali lorsqu'une grande sommité allemande était à Kigali.


DW: Et vous, quand avez-vous pu leur parler la dernière fois?

L a Forge: Parler à qui?

DW: A Ignace Murwanashyaka ou Straton Musoni...

La Forge: Moi personnellement, depuis qu'ils ont été arrêtés, je ne leur ai pas parlé.

DW: ... parce que Straton Musoni a été libéré. Il a été condamné à huit ans de prison, mais comme il en avait déjà fait cinq en préventive, le juge a estimé que la peine aurait été "disproportionnée" s'il avait dû aller en prison. Est-ce que cela ne montre pas que la justice allemande est quand même plus indépendante que ce que vous dites?

La Forge: Je dis que tout cela est relatif. Pour moi, leur arrestation était purement politique, étant données les conditions dans lesquelles les deux ont été arrêtés.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet