1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Dernier mot pour Ignace Murwanashyaka

Straton Musoni et Ignace Murwanashyaka, deux hauts responsables des FDLR sont jugés à Stuttgart, dans le sud de l'Allemagne. Ils auraient piloté des crimes dans l'est de la RDC. Le verdict est attendu à la fin du mois.

Écouter l'audio 01:55

"Il n’avait aucun moyen de prévenir ces crimes" (Ricarda Lang, avocate d'Ignace Murwanashyaka)

Jugé pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, l'ancien chef des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) et son adjoint sont accusés d'avoir ordonné en 2009 des massacres dans l'est de la RDC. CUne accusation qu'a toujours réfutée Ignace Murwanashyaka. Depuis, la mission de la Cour est de clarifier le rôle du chef hutu puisqu'il lui est reproché de ne pas avoir usé de son influence en tant que commandant des FDLR pour empêcher les atrocités. L'avocate d'Ignace Murwanashiyaka , Ricarda Lang, avance de son côté que son client, en tant qu'acteur politique, n'a eu aucune influence sur le bras militaire des FDLR.

Alors que son ancien adjoint Straton Musoni a officiellement quitté l'organisation il y a quelques années, Ignace Murwanashyaka est lui toujours considéré par les combattants des FDLR comme l'un des chefs du mouvement, voir même un prophète.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !