Windhoek: Trentième sommet de la SADC | Afrique | DW | 16.08.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Windhoek: Trentième sommet de la SADC

Quatorze des quinze Chefs d'Etat de la Communauté de développement d'Afrique australe sont réunis pour deux jours à Windhoek la capitale namibienne. L'organisation fête dans le même temps ses trente années d'existence.

default

Les Chefs d'Etat de la SADC lors d'une réunion à Lusaka le 12 avril 2008

La SADC fête ses trente ans de vie mais la crise politique à Madagascar et la mise en oeuvre de l'accord de partage du pouvoir au Zimbabwe devraient aussi meubler les discussions au sommet. La crise née de l'éviction du président malgache en 2009 et les difficultés de mise en oeuvre de l'accord de partage de pouvoir signé la même année au Zimbabwe ont déjà fait l'objet de nombreuses réunions de la SADC... Mais l'absence de progrès sensibles oblige les dirigeants d'Afrique australe à les inscrire à l'agenda de ce sommet.

Simbabwe Thabo Mbeki und Robert Mugabe

L'ancien président sud-africain Thabo Mbeki(gauche) médiateur dans la crise au Zimbabwe

Concernant le Zimbabwe, le président sud africain Jacob Zuma dont le pays assure la médiation devrait notamment présenter un rapport sur l'évolution de la collaboration entre le président Robert Mugabe et ses ex-opposants. L'ex président mozambicain Joachim Chissano présentera lui aussi les derniers développements de sa médiation à Madagascar. Mais le sommet de Windhoek marque les trente ans d'existence de la communauté de développement d'Afrique australe. Occasion sans doute pour les Etats membres de faire un bilan du chemin parcouru et examiner les défis à venir. Au nombre de ces défis, la mise en oeuvre effective de la zone de libre échange. Depuis deux ans en effet, les producteurs et les consommateurs de la région ne payent plus de taxes douanières pour 85% des marchandises importées. Il va falloir rendre complète l'initiative qui vise zéro taxe pour toutes les importations intercommunautaires.

Armut in Simbabwe

Malgré les progrès de la SADC, environ quatre millions de personnes restent menacées de faim

Autre défi majeur : le renforcement des institutions de la communauté... Créée en 1980, la SADC est dotée par exemple d'un Tribunal dont l'efficacité se révèle limitée du fait de la non application de plusieurs de ses décisions, annulant les expropriations de fermiers blancs au Zimbabwe. La mauvaise gestion des terres explique d'ailleurs selon les analystes, le fait qu'aujourd'hui environ quatre millions de personnes sont menacées de faim dans la région. Mais malgré ces faiblesses, la SADC s'est montrée plus dynamique que d'autres organisations soeurs telle que la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest créée avant elle. A preuve, la non existence de la libre circulation des personnes et des biens, un principe pourtant gravé dans le marbre des textes de la CEDEAO.

Auteur: Fréjus Quenum
Edition: Marie-Ange Pioerron