Washington cloue au sol le Boeing 737 Max 8 | International | DW | 13.03.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Washington cloue au sol le Boeing 737 Max 8

Plusieurs pays à travers le monde, dont les Etats-Unis, ont décidé d'interdire de vol le modèle 737 Max 8 du constructeur Boeing après le crash d’Ethiopian Airlines qui a fait 157 morts.

A la bourse de New York, l’avionneur américain a perdu plus de 10% de sa valeur après le crash dimanche d'un Boeing 737 Max 8 qui a fait 157 morts. Le modèle est désormais interdit de vol dans plusieurs pays à travers le monde, y compris aux Etats-Unis, en Europe et en Chine. Les conséquences économiques pourraient être désastreuses pour la compagnie.

La fiabilité du 737 Max 8 remise en cause

Boeing redoute désormais des annulations en cascade de la version modernisée de son modèle phare, le Max 8 mis en service il y a moins de deux ans. Le constructeur aéronautique avait déjà reçu pour cet avion plus de 5.000 commandes.

La Malaysia Airlines, dont les appareils doivent être livrés en 2020, a demandé à Boeing "de disposer de plus de détails techniques".

Ethiopian Airlines a cloué au sol en attendant les conclusions de l’enquête les quatre autres 737 MAX qu’elle possède. La Chine a fait de même avec ses 76 appareils, alors que le pays représente un cinquième des livraisons mondiales de ce modèle.

L’Indonésie, qui a connu le premier crash du 737 Max avec sa compagnie Lion Air en octobre 2018, a également interdit de vol le modèle et suspendu les livraisons, tout comme le Brésil, la Corée du Sud, Singapour ou encore l’Australie.

Boeing risque gros

"Si des défaillances techniques ou de formation chez les pilotes sont avérées, ce sera dramatique pour le constructeur Boeing», prévient Mathieu Lemasson, spécialiste de l’aviation à PricewaterhouseCoopers.

L’expert estime par ailleurs qu’à terme, toutes les ventes déjà réalisées mais pas encore livrées, notamment celles avec option d’achat, pourraient se voir annulées.

C'est donc toute la chaine de commande avec plusieurs milliers d’appareils qui est désormais menacée.

Les Etats-Unis finissent par suivre le mouvement

Malgré l'avis contraire de l'agence fédérale de l’aviation américaine qui indiquait ne voir aucune raison pour ordonner l’immobilisation de l’avion, le président Donald Trump a annoncé à son tour mercredi soir que tous les Boeing 737 Max 8 et Max 9 seraient cloués au sol aux Etats-Unis. "La sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue", a déclaré M. Trump depuis la Maison Blanche.

De son côté, l’Agence européenne de la  sécurité aérienne avait suspendu dès mardi tous les vols en Europe des Boeings Max 8 et 9.

 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !