Vivre à Kiel : de l’amphi à la plage | Allemagne | DW | 04.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Vivre à Kiel : de l’amphi à la plage

A Kiel, la plage fait partie intégrante de la vie étudiante. A peine vingt minutes séparent le campus de la mer. L’été, voile, surf et natation sont au programme. L’hiver, on fait la fête sur le sable.

... il n'y a qu'un pas!

... il n'y a qu'un pas!

Tobias descend le Westring : entre deux cours, on se retrouve au café. A peine dix minutes à pied de l’université, dans la Hansastraße (rue de la Hanse), directement dans le quartier de l’université. En chemin, il rencontre des copains : « C’est tout Kiel ça, on rencontre toujours quelqu’un qu’on connaît ! » dit-il. A Kiel depuis trois ans, cet étudiant originaire de Stuttgart rencontre son ami Tim, qui ajoute : « Même lorsque tu vas au restau-U, tu ne restes pas seul dans ton coin, tu rencontres toujours quelqu’un ». Et c’est justement cela qui fait le charme de cette ville pour ces deux jeunes hommes. A taille humaine, elle n’est pas anonyme et on s’y sent rapidement comme à la maison.

Kiel-Plage

Surfer en Mer Baltique, c'est possible, la preuve!

Surfer en Mer Baltique, c'est possible, la preuve!

Pour Adil, Kiel n’est pas encore devenue une patrie de cœur, même s’il a absolument voulu venir y étudier : « Parce que la ville se trouve au bord de la mer, parce que je suis né au Maroc, sur l’Atlantique et que j’ai toujours eu un lien particulier avec la mer. Je suis surfeur par passion », explique Adil. Ce lien privilégié avec la mer, beaucoup l’ont ici car c’est l’atout maître de Kiel, plages de sable fin incluses, même si le temps préféré des surfeurs n’est pas tous les jours au rendez-vous. « Ici, on peut aussi nager, faire de la plongée en apnée ou avec des bouteilles, de la voile, de l’aviron, du kayak. Pour moi, c’est plutôt la voile » raconte Leni, une étudiante qui possède un catamaran.

Cours de voile pour étudiants

Mais pas besoin d’avoir son propre bateau pour faire de la voile. C’est à Kiel que se trouve le plus important centre de voile universitaire en Allemagne. Ici aussi, les étudiants peuvent prendre des cours de voile. Naturellement, ce n’est pas gratuit, « mais c’est quand même moins cher que dans un club de voile normal », explique Tim, qui a découvert les plaisirs de la voile à Kiel. Mais en automne et en hiver, c’est le calme plat. Les bateaux sont en cale sèche d’octobre à avril.

Le rendez-vous de toutes les célébrités dans le Schrevenpark

Le Screvenpark à Kiel, oasis de verdure en plein centre-ville.

Le Screvenpark à Kiel, oasis de verdure en plein centre-ville

Ceux qui ne sont pas accros à l’eau salée ni aux vagues ne sont pas en reste sur le plancher des vaches. L’été, le Schrevenpark est le point de rendez-vous idéal : « C’est un véritables Who’s Who de l’université », souligne Tobias, entre-temps arrivé au café et qui sirote son grand crème à côté de Tim. « Là, il y a vraiment de l’ambiance. » Grillades, musique et rencontres... L’été à Kiel, la vraie vie se déroule au Schrevenpark.

La fête plutôt que le salon

Lorsque les soirées s’allongent – en hiver la nuit commence à tomber à 16 heures, lorsque le ciel est bas et lourd de nuages, on peut se rendre dans une salle obscure au programme choisi ou aller à l’une de ces fêtes estudiantines organisées chaque semaine. Car Kiel ne connaît pas la vie nocturne de luxe d’autres métropoles.

Kiel, un véritable chez-soi

Pourtant, la plupart des étudiants se sentent bien dans cette ville de la Baltique. Pour Mamak, étudiante iranienne, Kiel est déjà devenue un sorte de seconde patrie : « Je ne sais pas exactement ce qui me manque ailleurs. Mais chaque fois que je pars, je suis toujours contente de revenir à Kiel. »

Auteur : Janine Albrecht

Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens