Vivre à Fribourg : l’art de vivre version sud | Allemagne | DW | 06.10.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Vivre à Fribourg : l’art de vivre version sud

Vivre à Fribourg, cela signifie habiter dans une petite ville présentant tous les avantages d’une grande. L’espace est certes concentré, mais il ne manque (presque !) rien.

Une ruelle pavée du centre-ville de Fribourg

Une ruelle pavée du centre-ville de Fribourg

Fribourg est une ville parfaite pour étudier. Presque tous les étudiants de la ville vous le diront. Avec 220 000 habitants, Fribourg est certes la quatrième agglomération du Land de Bade-Wurtemberg et la métropole allemande la plus méridionnale du pays, mais elle reste une ville à taille humaine. Pas besoin de faire des kilomètres pour se rendre d’un bâtiment de l’université à l’autre, un avantage appréciable en comparaison des « vraies » grandes villes. En bref, Fribourg est très agréable à vivre.

Un charme international

Le bureau international de l'université de Fribourg accueille et guide les étudiants étrangers tout au long de leur séjour.

Le bureau international de l'université de Fribourg accueille et guide les étudiants étrangers tout au long de leur séjour

La ville est la seule côté allemand à se situer sur le Drei-Länder-Eck (« triangle des trois pays »), à la croisée de l’Allemagne, de la France et de la Suisse. Ainsi, ceux qui, le temps d’un soir, souhaitent changer de décor plutôt que d’aller au bar du coin peuvent facilement se rendre à Bâle (Suisse), Strasbourg ou Mulhouse (France).

Cela dit, Fribourg aussi a un charme certain. Un charme international : au semestre d’hiver 2008/2009, sur les 30 000 étudiants inscrits à l’université, près de 17 % étaient étrangers. Il n’est donc pas rare, quand on bat le pavé du centre ville, de happer des bribes de langues des quatre coins du monde : espagnol, hindi, anglais, chinois, russe etc., pour n'en citer que quelques unes.

Tout est là

De nombreux étudiants trouvent à se loger plutôt bon marché, dans l’un des multiples foyers pour étudiants de la ville ou en colocation (« Wohngemeinschaft » ou « WG »). L’un des quartiers les plus prisés par les jeunes est celui de Stühlinger, situé à l’ouest du centre-ville - pour sa proximité avec l’université et le CHU, mais aussi parce que les loyers y sont assez modérés. A Stühlinger, il y a de nombreux bars et cafés, de petites boutiques alternatives, des échoppes ésotériques et des magasins bio. Cette diversité se reflète au sein de la population du quartier, dans les différentes enseignes représentées, mais aussi dans les différents types de restaurants, d’ateliers d’artisans et d’espaces culturels qu’on y trouve, si proches les uns des autres.

L’embarras du choix

Même la neige ne décourage pas les cyclistes à Fribourg. Ici, le Pont bleu.

Même la neige ne décourage pas les cyclistes à Fribourg. Ici, le "Pont bleu"

De Stühlinger, il faut passer par le « blaue Brücke » (le Pont bleu) pour se rendre au centre-ville. Cela peut parfois prendre du temps, surtout aux heures de pointe, où non seulement les voitures mais aussi les vélos sont pris dans un véritable goulot d’étranglement. Pour qui habite à Fribourg, il est de toute façon préférable d’opter soit pour la bicyclette, soit pour la marche à pied. La majeure partie du centre ville est interdite à la circulation automobile.

Dans les environs de Fribourg, les amoureux de la nature et des randonnées à la campagne ont l’embarras du choix : préfèreront-ils aller se promener dans la Forêt Noire, dans les Vosges ou le Jura alsacien ou bien encore sur les sommets suisses ? Le plus simple, c’est peut-être d’y réfléchir en goûtant aux charmes des ruelles pavées du centre-ville…

Auteur : Pia Gram

Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens