Visite d′Obama: l′Inde veut se faire entendre | International | DW | 05.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Visite d'Obama: l'Inde veut se faire entendre

Deux jours seulement après les élections au Congrès, le président américain Barack Obama a entamé jeudi une tournée de dix jours en Asie. Sa première étape : l’Inde.

default

Barack Obama a entamé jeudi une tournée en Asie

Ces dernières années, Washington et New Delhi se sont rapprochés. Les deux pays coopèrent notamment dans les domaines de la sécurité et du commerce. Depuis 2008, l’Inde a accès à la technologie nucléaire américaine. En contrepartie, le sous-continent permet à la communauté internationale l’inspection de ses installations nucléaires civiles. A l’agenda du président, en Inde : les grands dossiers internationaux, mais aussi les problèmes régionaux tels que la guerre en Afghanistan, l’influence grandissante de la Chine en Asie du Sud, ou bien encore le conflit du Cachemire.

Si la Chine est devenue l’atelier du monde, l’Inde, elle, en est le prestataire de services. Malgré la crise finacière internationale, l’économie indienne est en pleine expansion. Une expansion dont la moitié est due à des prestations de services comme, par exemple, le développement de logiciels.

Un partenariat plus équilibré

Indien Bombay Geschäftsfrau Symbolbild Modernes Indien

L'Inde est en pointe dans les services à la personne

Mais comme la Chine, l’Inde souffre aussi d’une sorte d’embargo de la part de l’Occident. Pour redresser les déséquilibres commerciaux, Washington exerce des pressions sur l’Inde pour que celle-ci importe davantage de produits "made in USA". Les Indiens eux, souhaitent plus de transfert de technologie dans les domaines de pointe et là les Américains, jusqu’ici, se montrent plutôt réservés, estiment les Indiens. Et de nombreux décideurs politiques et entrepreneurs, comme Adi Godrej, qui dirige Godrej Industries, croient qu’il est temps d’abandonner cette réserve :

« Etant donné nos très bonnes relations, il serait temps maintenant que les Etats-Unis nous permettent d'accéder à tous les niveaux de technologie. Cela serait une aide substantielle pour l’industrie indienne. »

Autre souhait de la part de New Delhi : un changement de la politique américaine en Afghanistan. La guerre déstabilise toute la région et l’Inde en supporte les conséquences. Les combattants islamistes de l’Hindukusch sont en partie formés au Pakistan, qui les soutient. Souvent, le Pakistan utilise ces militants contre l'Inde, assurent les services de sécurité indiens, comme lors des attentats de Bombay fin 2008. L’ex-conseiller en Sécurité du gouvernement indien, Brajesh Mishra, espère que les USA vont maintenant augmenter leurs pressions sur le Pakistan :

« Nous avons déjà dit aux Américains que le terrorisme issu du Pakistan est le plus gros problème auquel nous sommes confrontés. Je pars du principe que les Etats-Unis ont enfin compris que le Pakistan joue un double jeu. »

Kongo Indien UN Soldaten

L'autre géant asiatique veut compter sur la scène internationale, notamment au sein de l'ONU

La coopération internationale, au niveau des Nations unies, sera un autre thème discuté au cours de la visite du président Obama en Inde. Christian Wagner, expert de l’Inde à la Fondation Sciences et Politique, à Berlin, estime que l'Inde a un rôle à jouer :

« On essaiera certainement de coopérer davantage dans un contexte global, dans le domaine des institutions de gouvernance globale, que ce soit dans les domaines du climat, de l’énergie, mais aussi dans le domaine du transfert de technologies. Et là, en tant que partenaire économique, l’Inde joue naturellement pour les Etats-Unis un très grand rôle. »

Comme l’Allemagne, l’Inde vient d’être élue membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour les deux prochaines années. L'occasion pour le pays de mieux faire entendre sa voix de géant en devenir.

Auteurs : Cem Sey / Philippe Pognan
Editeur: Fréjus Quenum

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !