Violences en Libye | Afrique | DW | 24.02.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Violences en Libye

Il était très attendu, il a plutôt accouché d'une souris. C'est finalement par téléphone que le Guide libyen, Muammar Kadhafi a préféré s'adresser à son peuple.

La colère des opposants gronde en Libye

La colère des opposants gronde en Libye

Muammar Kadhafi appelle de nouveau ses militants à défendre leur pays pour éviter que la Libye ne tombe dans les mains de Al Qaida. Les opposants continuent leur marche vers la capitale Tripoli. Ces derniers auraient investi la ville de Zouara, une ville où les combats seraient assez féroces. C'est la troisième ville après Benghazi et Toubrouk que le colonel Khadafi ne contrôlerait plus. Ecoutez ci-dessous les explications de Bob Barry.

Des milliers de travailleurs tunisiens et égyptiens, établis en Libye, continuent de fuir la situation de quasi guerre civile dans laquelle est plongée le pays du colonel Kadhafi. Ce sont en majorité des hommes - il y a peu de femmes et d'enfants - du moins en ce qui concerne les Egyptiens originaires pour la plupart des régions pauvres du sud de l'Egypte. L'armée égyptienne a renforcé sa présence près du poste frontalier de Salloum et réquisitionné des centaines de minibus. Ahmed Sami, notre correspondant au Caire, nous relate ce retour des travailleurs égyptiens. Ecoutez-le ci-dessous au micro de MArie-Ange Pioerron.

Edition : Philippe Pognan