Violences en Egypte : plus de 20 morts | Afrique | DW | 10.10.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Violences en Egypte : plus de 20 morts

Dimanche, de violents affrontements entre chrétiens coptes et forces de l'ordre ont fait au moins 24 morts et amené les autorités militaires à instaurer le couvre-feu dans le centre du Caire.

default

Des chrétiens coptes face à la police dans le centre du Caire

Les affrontements survenus ce dimanche soir au centre du Caire sont les plus violents en Egypte, depuis la chute du président Hosni Moubarak en février dernier : une vingtaine de morts, plus de 200 blessés et des dizaines d'arrestations. Un bilan provisoire mais suffisamment lourd pour le gouvernement de transition, qui a donc décidé d'instaurer le couvre-feu dans le centre du Caire où se trouve l'emblématique place Tahrir, haut lieu de la révolution égyptienne.

Et comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement a aussi convoqué une réunion de crise pour ce lundi. Une réunion destinée sans doute à comprendre ce qui s'est réellement passé et faire surtout en sorte que cela ne se reproduise plus. Les autorités égyptiennes redoutent avant tout que ce genre d'incidents ne fragilise davantage la transition en cours. « La nation est en danger suite à ces évènements. Ces évènements nous ont ramenés en arrière au lieu d'aller de l'avant pour construire un Etat moderne sur des bases démocratiques saines. Ce qui se passe, ce ne sont pas des affrontements entre musulmans et chrétiens, ce sont des tentatives de provoquer le chaos et la sédition », déclarait dimanche soir le Premier ministre égyptien Essam Charaf, sur les antennes de la télévision publique ainsi que sur sa page Facebook.

Que s'est-il passé ?

Pour l'instant, on ne sait pas ce qui a réellement mis le feu aux poudres. On sait seulement que des Coptes, c'est-à-dire des membres de la minorité chrétienne, voulaient manifester contre l'incendie d'une église par de jeunes musulmans dans la région d'Assouan, dans le sud du pays. La manifestation a dégénéré, on ne sait pour l'instant pas pourquoi. Mais si l'on en croit la télévision d'Etat, les manifestants auraient lancé des pierres sur les forces de l'ordre postées devant le siège de la télévision publique. Des véhicules de la police auraient même été incendiés. Et la suite, c'est donc ce bilan d'au moins 24 morts, des manifestants coptes pour la plupart.

Violences contre les chrétiens

Les violences de cette nature, l'Egypte en connaît régulièrement. Les Coptes ont été visés par plusieurs attentats ces derniers mois, en particulier celui du Nouvel an contre une église à Alexandrie. Bilan : 23 morts, dont 21 Coptes. Le 8 mars, 13 personnes sont tuées lors d'affrontements entre musulmans et Coptes au Caire. Le 7 mai, toujours au Caire, ce sont 15 personnes qui étaient tuées et plus de 200 autres blessées lorsque des musulmans avaient attaqué deux églises, affirmant qu'une chrétienne convertie à l'islam était détenue dans l'un des lieux de culte.

Ägypten Kairo Kopten Anschlag

Les Coptes représentent 10% de la population égyptienne

La communauté copte d'Egypte représente près de 10% de la population. Et au lendemain de ces nouvelles violences, l’Allemagne, la Grande Bretagne, la France et plusieurs autres pays européens jugent "inacceptables" les violences commises contre les membres de cette minorité religieuse égyptienne. L'armée égyptienne, qui dirige le pays, a chargé lundi le gouvernement d'enquêter rapidement sur ces violences.

Auteur : Georges Ibrahim Tounkara
Edition : Marie-Ange Pioerron

La rédaction vous recommande

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !