Vers un durcisement de la grève dans les hôpitaux en RDC | Afrique | DW | 21.07.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Santé

Vers un durcisement de la grève dans les hôpitaux en RDC

Deuxième jour de grève dans les hôpitaux publics en RDC ce mercredi (21.07) . Le mouvement doit durer jusqu'au 27 juillet.

Les médecins déjà en grève la semaine dernière assuraient un service minimum... Mais lors d'une réunion tenue lundi (19.07) , ils ont décidé de durcir leur mouvement à partir de mardi (20.07) , en réduisant le nombre d’hôpitaux devant recevoir uniquement des cas d'urgence. Cela inquiète les malades qui se sentent abandonnés. Sur environ une cinquantaine d'hôpitaux et centres de santé de référence que compte Kinshasa, les cas d'urgence sont dirigés vers quelques hôpitaux seulement.

Les médecins réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Les médecins réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Des malades inquiets

Les malades qui arrivent à l'hôpital général de Kinshasa se sentent abandonnés ! Ils appellent le gouvernement à répondre vite aux préoccupations des médecins. 

Lire aussi : En RDC, la détresse humanitaire malgré l'état de siège

"Je ne suis pas soigné. Si les médecins sont bien payés notre santé sera très bien. Il faut qu'ils puissent payer les médecins " témoigne un patient.

"J'avais rendez-vous avec le médecin, son bureau est fermé. Ils ont droit de réclamer, mais alors, que deviennent les malades ? " s'interroge un autre en colère. Une colère entendue par les médecins. D'ailleurs selon le serment d'Hippocrate fait au début de leur carrière, ces soignants doivent privilégier la santé du malade. Mais un médecin affamé ne saurait pas s'occuper d'un malade explique un grèviste qui souhaite rester anonyme.

"Nous avons grevé à cause de nos salaires. Durant plusieurs mois on travaille sans salaire. On ne peut pas traiter les malades tant que nous sommes affamés. Nous avons grevé à cause de l'ingratitude de notre gouvernement " précise t-il.

Écouter l'audio 02:06

" Les médecins ont rappelé au gouvernement les engagements qu'il avait pris " Dr. Mankoy Bajocky

Une liste de revendications

Parmi les revendications des médecins figurent l'augmentation des salaires, le paiement des salaires pour plusieurs médecins non payés depuis des années, la promotion en grade pour d'autres et l'admission de nouveaux médecins. 

Lire aussi : Covid 19 : le nombre de morts en hausse en RDC

Les négociations avec le gouvernement se poursuivent, comme l'affirme Dr. Mankoy Bajocky, Secrétaire exécutif du Syndicat national des médecins (Synamed). Selon lui "les médecins n'ont pas posé de nouvelles préoccupations. Les médecins ont rappelé au gouvernement les engagements qu'il avait pris lors du séminaire de janvier 2020. Maintenant les médecins ne demandaient que l'exécution."

En RDC, un médecin reçoit un salaire net d'environ 472 dollars américains. Un grand écart avec les députés nationaux qui touchent 13.000 dollars par mois. Dans un pays où la population vit avec moins d'un dollar par jour.