Vers un blocage des institutions en RDC ? | Afrique | DW | 14.12.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Vers un blocage des institutions en RDC ?

Deux hommes pour un seul fauteuil : le chef de l'Etat sortant Joseph Kabila et l'opposant Etienne Tshisekedi revendiquent tous les deux le poste de président de la RDC après le scrutin du 28 novembre

A file picture dated 24 October 2011 shows Joseph Kabila, President of the Democratic Republic of Congo, looking on, during the closing news conference at the Francophone Summit in Montreux, Switzerland. A file picture dated 29 September 2011 shows Former Congolese Prime Minister and National President of the Congolese opposition party 'Union for Democracy and Social Progress' (UDPS), Etienne Tshisekedi, iaddends a meeting with another candidate for the presidential elections in DRC Congo, Leon Kengo Wadondo (unseen), in Brussels, Belgium. According to media reports on 09 December 2011, incumbent Joseph Kabila was on 09 December 2011 declared the winner of last month's presidential elections in the Democratic Republic of Congo Bild: dpa/DW-Fotomontage (Nele Jensch)

Qui pour gouverner la République démocratique du Congo ?

Cette situation qui rappelle celle de la Côte d'Ivoire il y a tout juste un an fait peser bien des menaces sur le pays. Abilinda Ebinda Ngboko a interrogé à ce sujet Théodore Trefon, professeur de sciences politiques à l'Université libre de Bruxelles et spécialiste de la République démocratique du Congo. Ecoutez son interview ci-dessous.

Par ailleurs, après le Centre Carter et l'église catholique congolaise, l'Union européene s'est exprimée sur l'élection présidentielle en RDC. La mission d'observation européenne déplore un manque de transparence dans le décompte des voix et estime que cela entame la crédibilité des résultats annoncés.

Edition : Marie-Ange Pioerron

Audios et vidéos sur le sujet