Une visite controversée | International | DW | 13.10.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Une visite controversée

Le président iranien est arrivé au Liban pour une visite officielle de deux jours. Après un passage à Beyrouth, Mahmoud Ahmadinejad souhaite également se rendre dans le sud du pays, à la frontière avec Israël.

default

Mahmoud Ahmadinejad effectue sa première visite au Liban depuis son élection en 2005

Ils sont des dizaines de milliers à s'être postés dès les premières heures de la matinée sur le chemin du cortège présidentiel. Cris de joie, jets de riz et de fleurs accompagnent Mahmoud Ahmadinejad sur son trajet entre l'aéroport et la ville de Beyrouth.

Ahmadinedschad im Libanon

Rouge, vert, blanc: les couleurs du drapeau iranien flottent dans les rues de Beyrouth

Mahmoud Ahmadinejad sait que ses admirateurs se trouvent dans le sud de la capitale et dans le sud du pays. C'est là que vivent les chiites, soutiens du Hezbollah. Considérée comme une organisation terroriste par les Occidentaux, elle n'en est pas moins une force politique majeure au Liban, grâce notamment au soutien financier des Iraniens. Alors, officiellement, même si Mahmoud Ahmadinejad est invité par son homologue libanais, Michel Sleimane - un Chrétien - sa visite est avant tout célébrée par le Hezbollah

Depuis la dernière guerre entre le Liban et Israël, il y a quatre ans, l'Iran a investi un milliard de dollars dans le pays des Cèdres. Cet argent a servi sans nul doute à l'achat d'armes mais il a également permis de construire ou de reconstruire des rues, des écoles, des hôpitaux.

Israel Soldat Libanon Hisbolla Panzer

La guerre de 2006 entre Israël et le Hezbollah détruit une grande majorité des infrastructures du Liban

Pourtant, tous les Libanais ne voit pas cette générosité iranienne d'un bon oeil - pas plus que la visite de Mahmoud Ahmadinejad d'ailleurs. Certains accusent Téhéran d'ingérence et craignent que leur pays ne devienne une base iranienne, aux portes d'Israël. Quant au gouvernement, il essaie tant bien que mal de garder la tête haute même si pour beaucoup de Libanais, l'Etat manque à la plupart de ses devoirs. Alors le Hezbollah s'engouffre dans les brèches laissées vacantes par les autorités:

Ce soir, Mahmoud Ahmadinejad devrait apparaître aux côtés du chef du Hezbollah Hassan Nasrallah. Demain, il doit se rendre dans les villages du sud du Liban, ceux-là mêmes qui ont été durement touchés par la guerre, en 2006. Là-bas aussi, il devrait être acclamé.

Auteur: Konstanze von Kotze
Edition: Sandrine Blanchard

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !