Une révision constitutionnelle qui relance les débats au Togo | Afrique | DW | 10.05.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Une révision constitutionnelle qui relance les débats au Togo

Un mandat de cinq ans, renouvelable une fois pour le président de la République, et un mandat de six ans renouvelable deux fois pour les députés : des amendements constitutionnels qui suscitent des réactions au Togo.

Écouter l'audio 02:41

Mathias Hounkpe : "Je ne connais presque pas de démocratie où le nombre de mandats des députés est limité"

Les regards sont désormais tournés vers le président togolais. Faure Gnassingbé doit promulguer la loi adoptée mercredi (8 mai) par les députés et qui introduit des amendements à la constitution. Le mandat présidentiel est limité à deux et sa durée est de cinq ans.

Le mandat des députés est renouvelable deux fois mais celui-ci dure six ans. Autre nouveauté : le principe d'un scrutin présidentiel à deux tours dans le système électoral. Ces amendements votés pourraient cependant ne pas calmer l'opposition selon Mathias Hounkpe, expert électoral et administrateur du programme "gouvernance politique" à l'Osiwa (Open society initiative for west africa) qui s'exprimait dans la matinale info de la DW ce vendredi 10 mai 2019. 

 Vous pouvez l'écoutez en cliquant sur l'image ci-dessus.

 

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !