Une question de dignité humaine | Vu d′Allemagne | DW | 23.12.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Une question de dignité humaine

A la Une des quotidiens allemands aujourd'hui: l'accueil de prisonniers de Guantanamo envisagé publiquement par le ministère des Affaires étrangères.

default

Oui, ce sont les Américains qui ont mené la guerre en Irak. Oui, ce sont les Américains qui ont bâti cette horrible prison de Guantanamo sur l'île de Cuba et y ont enfermé - aussi - des terroristes présumés. Et oui si les Etats-Unis daignent enfin fermer les portes de Guantanamo, c'est le devoir de l'Allemagne et des autres pays de l'Union européenne d'offrir une patrie à ces innocents, écrit la Süddeutsche Zeitung. Cela fait des années, poursuit le journal, que Berlin réclame la fermeture de ce camp de détention. Si le fait d'accueillir des apatrides peut accélérer le processus alors il faut le faire. Et il faut expliquer aux citoyens sceptiques qu'accueillir des anciens prisonniers de Guantanamo ne signifie pas accueillir une horde malveillante de fous de Dieu. Ce serait en tout cas un geste diplomatique fort, en direction du président élu, Barack Obama, car cela l'aiderait à rompre avec la politique de l'administration Bush. Un geste européen de cette nature, conclut le quotidien, permettrait de recréer un climat de confiance dans les relations transatlantiques.

Gefangener in Guantanamo

Barack Obama a promis de fermer la camp de détention de Guantanamo mais le sujet ne pourra être abordé avant son entrée en fonction le 20 janvier


Die Welt, au contraire, pense que l'annonce du gouvernement arrive trop tôt. Le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, a clairement mis la charrue avant les bœufs. Il lance des préparatifs pour l'accueil des prisonniers alors que Barack Obama n'est même pas encore investi et que Guantanamo n'est même pas encore fermé. Selon le journal, la déclaration du ministre relève avant tout de la stratégie politicienne et diplomatiquement parlant, le geste est tapageur.

Neonazis demonstrieren

L'extrême droite en Allemagne, un sujet qui fait peur


La Tageszeitung revient, elle, sur le phénomène de l'extrême droite et sur l'étrange façon qu'a l'Allemagne de l'affronter. Selon le journal, la façon dont on perçoit la tentative d'assassinat sur un chef de la police bavaroise, il y a un peu plus d'une semaine, démontre avant tout que le racisme se répand toujours plus vers le milieu de la société. Et au lieu de se demander ce qu'il faut faire contre les néonazis, celle-ci ferait mieux de réfléchir et de discuter des causes profondes du racisme et de l'antisémitisme.

Der ehemalige Bundeskanzler Helmut Schmidt wird 90

Helmut Schmidt a 90 ans aujourd'hui


Tous les quotidiens allemands adressent enfin leurs vœux à l'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt qui fête aujourd'hui ses 90 ans. Fumeur invétéré, il est devenu, avec l'âge, une véritable icône, commente par exemple la Franfurter Allgemeine Zeitung, et pas seulement pour les fumeurs. Helmut Schmidt a la chance d'être suffisamment vieux et expérimenté pour ne plus être contredit ou inquiété pour ce qu'il dit. Et le journal de citer Franz Münteffering, l'actuel dirigeant du parti social-démocrate, "je ne partage certes pas toujours son opinion mais il m'importe de l'entendre".


  • Date 23.12.2008
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GLwh
  • Date 23.12.2008
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GLwh
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !