Un rapport canon | International | DW | 06.01.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Un rapport canon

Les Etats-Unis vendraient plus d'armes aux dictatures africaines que la Chine : une enquête controversée de deux chercheurs norvégiens bat en brèche les idées reçues sur la Chine supportant les régimes autoritaires.

Les Etats-Unis, la Russie, l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne sont les cinq premiers vendeurs d'armes au monde

Les Etats-Unis, la Russie, l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne sont les cinq premiers vendeurs d'armes au monde

Pour débuter, il faut peut-être préciser que cette étude enfonce une belle porte ouverte en affirmant que les Etats-Unis, eux aussi, soutiennent des dictatures en leur vendant des armes! Ouh, les vilains... Si les deux chercheurs norvégiens avaient pensé lancer une bombe dans le Landernau des vendeurs de canons, c'est plutôt d'un pétard mouillé dont il s'agit.

Plus concrètement, Indra de Soysa et Paul Midford, de l'université de Trondheim, ont analysé les statistiques publiée entre 1989 et 2008 par le très renommé Institut international de recherche sur la paix, basé à Stockholm, en Suède. Ceux-ci ont conclu qu'en valeur, les ventes d'armes chinoises sur le continent africain sont bien inférieures à celles des Etats-Unis.

Les deux chercheurs ont aussi pris l'exemple de l'Egypte, gros client des Etats-Unis et allié incontournable au Proche-Orient, pour rappeler qu’à l’instar de la Chine qui vend des armes au Soudan, Washington n'hésite pas à faire commerce avec des régimes autoritaires. Mais encore une fois, depuis les années 70 en Amérique latine, ceci n'est plus une révélation.

Milicens armés dans une rue de Mogadiscio en 2009

Milicens armés dans une rue de Mogadiscio en 2009

Char d’assaut ou AK47

Certains experts tendent néanmoins à relativiser cette étude norvégienne. Comme Deborah Brautigan, de l'Université américaine de Washington, qui lui reproche de se baser sur les valeurs des armes et non pas leurs quantités. En effet, les Etats-Unis vendent surtout du matériel lourd et du cher : des chars d'assaut, des hélicoptères, des navires. Tandis que les Chinois sont célèbres pour leur fameux AK47, la version bon marché de la Kalachnikov qui, depuis des décennies, inonde les conflits en Afrique. Cette étude déformerait donc la réalité en se basant sur la valeur des achats.

Toutefois, il n'y a pas que les Chinois qui vendent des armes de poing en Afrique. La Russie et les anciennes républiques soviétiques, comme l'Ukraine ou le Bélarus, sont aussi très bien placées. Au final, cette étude a au moins le mérite de rappeler que les Chinois, avec leur commerce d'armes, n'ont pas une influence plus négative en Afrique que les Etats-Unis.

Auteur : Jean-Michel Bos

Edition : Sébastien Martineau

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !