Un Premier ministre pour Haïti | International | DW | 01.08.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Un Premier ministre pour Haïti

Après plus de trois mois de blocage politique en Haïti, le Sénat a confirmé la nomination de Michèle Pierre-Louis comme Premier ministre. De quoi espérer une sortie de crise, mais nombreux sont les défis qui l'attendent.

HAITI Karte GONAIVES und Cap-Haitien Port-au-Prince AP Grafik

Haïti partage l'île d'Hipsaniola avec la République dominicaine

Haiti's Prime Minister Jacques Edouard Alexis, attends a special session at the National Congress in Port-au-Prince, Saturday, April 12, 2008. Sixteen out of 17 Senators voted to oust Alexis because he did not boost national food production and refused to set a date for the departure of U.N. peacekeepers. (AP Photo/Jack Tierney)

L'ex-PM Jacques Edouard Alexis, destitué en avril dernier

Cette fois-ci c'est la bonne. Depuis le limogeage de Jacques Edouard Alexis suite aux émeutes de la faim en avril dernier, le président haïtien René Préval avait déjà proposé deux candidats pour diriger le gouvernement. Des choix rejetés par le Parlement sur des critères d'ascendance et de résidence.


Après Claudette Werleigh en 1995, Michèle Pierre-Louis est la deuxième femme à occuper le poste de Premier ministre à Port-au-Prince. Sa nomination a été entérinée à 12 voix pour, cinq abstentions et aucune voix contre. A 61 ans, cette économiste de formation dirige une puissante organisation non gouvernementale, la Fondation connaissance et liberté ou FOKAL. Reconnue pour son engagement social, elle est active dans des domaines comme ceux de l'éducation, de la culture ou du développement communautaire.


Parmi les raisons qui ont amené cinq sénateurs à s'abstenir hier, il y a le débat autour de l'orientation sexuelle de Michèle Pierre-Louis. Alors que certains défenseurs de valeurs familiales conservatrices lui demandaient de se prononcer sur les rumeurs qui circulent, elle est intervenue cette semaine à la radio pour les qualifier d'allégations.


Children in Cite Soleil, Haiti, one of the capital's worst slums, finish a bowl of rice and beans they shared as their only meal of the day on World Food Day, Thursday, Oct. 16, 2003. Haiti is the hungriest nation in the Americas, with 3.8 million people - nearly half the nation's population - suffering from hunger according to the United Nations Food and Agriculture Organization (FAO) and living what the organization calls a silent food crisis in conditions of worsening poverty and a vicious cycle of marginalization which is eroding social, economic, infrastructural and environmental assets. Haiti's agricultural sector, whose productivity has been steadily falling, only produces about one-half of its food needs. (AP Photo/Daniel Morel)

3,8 millions d'Haïtiens, soit près de la moitié de la population, souffrent de la faim

Mais il y a nombre d'autres difficultés auxquelles devra faire face le Premier ministre. Haïti a bien du mal à se relever de 20 ans de crises et de coups d'Etats meurtriers. C'est le pays le plus pauvre du continent américain. Des émeutes de la faim l'ont ébranlé au printemps suite à une brusque envolée des prix alimentaires. Elles avaient fait six morts, des centaines de blessés et de nombreux dégâts matériels.

  • Date 01.08.2008
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/EoSz
  • Date 01.08.2008
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/EoSz
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !