Un lac de lait à Bruxelles | Dossier | DW | 21.09.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

Un lac de lait à Bruxelles

Des agriculteurs de la confédération européenne des producteurs laitiers (EMB) ont déversé symboliquement aujourd’hui un « lac de lait » devant la commission européenne á Bruxelles

Anlässlich des europäischen Protesttags hat eine Delegation von Milchbauern des European Milk Boards (EMB) eine Aktion in Brüssel mit Feuer und Milch durchgeführt. Foto: European Milk Board, Aufnahme vom 21.09.2009, Freigabe durch: European Milk Board.

Journée de protestation des éleveurs laitiers à Bruxelles

Ils veulent ainsi une fois de plus attirer l’attention du président de la commission Jose-Manuel Barroso sur leur sort. De son côté la Fédération internationale de laiterie, la FIL, estime que le pire est passé…Explication: la situation sur les marchés mondiaux s'est légérement améliorée. Les pays exportateurs de pétrole et les pays en développement achètent de nouveau des produits laitiers. Cette embellie devrait se poursuivre au fur et à mesure que la crise économique se résout. On le voit, il s'agit d'un pronostic plutôt optimiste et qui peut être remis en cause. Cette embellie, les petits producteurs de lait, eux ne la sentent pas. Des dizaines de milliers d'entre eux sont au bord de la ruine. Les denières mesures présentées par la commissaire à l'agriculture Mariann Fischer Boel sont jugées insuffisantes. Plus de 40 000 éleveurs européens participent donc à la grève du lait lancée par la confédération européenne des producteurs laitiers (EMB), comme l'explique son président Romuald Schaber au micro de Tom Weingärtner: "Il y a de plus en plus d’éleveurs qui participent à cette grève. Les litres de lait qui ne sont pas livrés augmentent continuellement. On compte peu prés 20% de l’ensemble de la production actuelle."

Aujourd'hui donc les producteurs laitiers ont augmenté la pression sur Bruxelles en déversant devant le siège de la commission un lac de lait. Et en remettant une lettre dans laquelle ils réclament la mise en place de mécanismes efficaces pour assurer une production stable de lait en Europe. La commission de son côté estime qu'il y a tout simplement trop de lait sur le marché. Elle a donc permis aux Etats membres de racheter aux agriculteurs désireux de quitter la filière leurs quotas - leur plafonds de production. Pas question, estime la Confération paysanne. Il faut certes réduire la production, mais de manière temporaire seulement. Et surtout il faut une réponse européenne coordonnée. Il semble que cette voix se fasse entendre. La Pologne vient de se rallier à l'initiative franco-allemande pour une nouvelle régulation du secteur laitier. Elle prévoit des mesures d'accmpagnement pour la suppression des quotas. 19 pays sont désormais favorables à ce texte.

Liens

  • Date 21.09.2009
  • Auteur Elisabeth Cadot/Jean-Michel Bos
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Jloj
  • Date 21.09.2009
  • Auteur Elisabeth Cadot/Jean-Michel Bos
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Jloj