Un baby-boom de l′immigration | Dossier | DW | 19.11.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

Un baby-boom de l'immigration

Le taux de natalité plus important des immigrés en provenance des pays du Sud explique en partie la hausse des naissances en Italie

default

Avec un des taux de fécondité les plus bas d’Europe, 1.41 enfants par femme, qui aurait parié sur un baby boom en Italie, de surcroit en temps de crise économique ? Et pourtant, en 2008, les chiffres le confirment : l’Italie a enregistré 12 000 naissances de plus qu’en 2007.

Mais cela en partie grâce aux immigrés qui contribuent à hauteur de 10% des naissances dans le pays. Des immigrés qui, en moyenne, font plus d’enfants que les Italiens, soit pour des raisons d’intégration réussie ou tout simplement pour des raisons culturelles.

Nous allons à l’hôpital San Gallicano de Rome, un hôpital spécialisé dans les soins aux immigrés et qui ces derniers temps ne désemplit pas. Dans les couloirs du département de gynécologie, on croise des Algériennes, des Nigérianes mais aussi des Indiennes et des Roumaines qui attendent leur tour. Nous débutons ce reportage de Thomas Chabolle avec le directeur de l’hôpital San Gallicano, Aldo Moroné, qui nous explique les facteurs qui ont contribué à ce baby-boom.