Un appel au boycott risqué pour Maurice Kamto | Afrique | DW | 26.11.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Un appel au boycott risqué pour Maurice Kamto

L'appel au boycott des élections de février 2020, lancé par l'opposant Maurice Kamto risque de recevoir peu d'échos. Plusieurs ténors de l'opposition camerounaise affichent un mutisme suite à l'appel lancé ce lundi.

Écouter l'audio 03:41

"Il y a des leaders politiques qui sont restés cloîtrés"- David Eboutou

L'appel au boycott des élections municipales et législatives de février 2020, lancé par l'opposant Maurice Kamto risque de recevoir peu d'échos. C'est en tout cas ce que pense David Eboutou, un membre de la société civile camerounaise.

Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a en effet exprimé des doutes ce lundi (25.11) quant à la possibilité d'organiser des élections crédibles alors que la crise que traverse son pays dans les milieux anglophones n'est pas encore réglée. Maurice Kamto évoque aussi un plan destiné à "l'éliminer physiquement".

Selon David Eboutou, l'opposant Kamto risque de recevoir peu d'échos à son appel. "La crise anglophone qui sévit aujourd'hui dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest a été presque récupérée par toutes les formations politiques qui en ont fait leur cheval de troie dans leur communication politique", analyse ce membre de la société civile camerounaise.

Ecoutez l'interview de David Eboutou en cliquant sur l'image ci-dessus.

Audios et vidéos sur le sujet