UEFA : plus de matchs dans les pays où les droits des femmes ne sont pas respectés | DW Sport | DW | 25.09.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

UEFA : plus de matchs dans les pays où les droits des femmes ne sont pas respectés

C'est ce qu'a déclaré Alexander Ceferin, le président de l'instance dirigeante du football européen, lors d'une réunion de la commission exécutive de l'UEFA.

A Ljubjana, la capitale de la Slovénie, le président de l'UEFA qui a invité les fédérations et les clubs à ne plus organiser de rencontres de football dans des pays où les "droits basiques des femmes ne sont pas respectés" :

"D'après nos informations, il y a deux pays dans le monde qui interdisent aux femmes et aux filles d'aller voir des matchs de football au stade. Nous ne pouvons pas intervenir directement, cela ne relève pas de notre juridiction, mais de celle de la FIFA", a d'abord déclaré Alexander Ceferin."Ceci étant, on ne peut pas rester silencieux et simplement dire que l'on développe le football européen. Notre conseil aux 55 associations membres de l'UEFA était le suivant : ne jouez pas contre des équipes qui viennent de ces pays où les droits basiques des femmes ne sont pas respectés. Les représentants des clubs et des championnats étaient d'accord avec nous."

Fußball | Iran vs. Bolivien (picture-alliance/AP Photo/V. Salemi)

Un nombre limité de femmes avait été sélectionné pour assister à la rencontre Iran-Bolivie l'an dernier.

La question s'était posée lors de l'organisation de la Super Coupe d'Italie à Jeddah, en Arabie Saoudite, le 16 janvier dernier. Pour rappel, il y a quelques jours en Iran, une supportrice qui s'était immolée par le feu à la suite de son arrestation pour avoir tenté d'entrer dans un stade a succombé à ses blessures.

Deux mises en examen pour l'agression de Mesut Özil et Sead Kolasinac

Cette agression remonte à juillet dernier. A la sortie d'un restaurant du nord de Londres, les deux joueurs d'Arsenal, qui étaient avec leurs compagnes, ont été pris dans une embuscade. Ils ont été les cibles de voleurs armés de couteaux. A l'aide de passants, Sead Kolasinac était parvenu à repousser les agresseurs. La vidéo de l'incident avait fait le tour des réseaux sociaux. Un homme de 30 ans est poursuivi pour tentative de vol et menace avec armes depuis le 5 septembre dernier, tandis qu'un autre, âgé de 26 ans, fait face aux mêmes chefs d'accusation.

Deux athlètes kenyans privés de Mondiaux d'athlétisme

Michael Kibet et Daniel Simiyu ne représenteront le Kenya sur 5.000m lors des championnats du monde d'athlétisme qui débuteront ce vendredi 27 septembre à Doha, au Qatar. Bien qu'ils ont respectivement terminé premier et deuxième des séries, les deux hommes n'ont en effet pas rempli les conditions d'éligibilité fournies par l'AIU (l'Unité d'Intégrité des Athlètes), une commission indépendante de la fédération internationale d'athlétisme qui préconise que les athlètes effectuent trois tests anti-dopage hors compétition et un supplémentaire lors d'une compétition. Le Kenya sera donc représenté par Nicholas Kimeli et Jacob Krop, qui ont fini troisième et quatrième des qualifications.