Tshisekedi prête serment chez lui | Afrique | DW | 23.12.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Tshisekedi prête serment chez lui

En République démocratique du Congo, l'opposant Etienne Tshisekedi qui s'est autoproclamé "président élu" n’a pas pu prêter serment au stade des Martyrs à cause du blocage de la police, il l'a donc fait chez lui.

Etienne Tshisekedi (C) arrives for a news conference at his residence in Kinshasa, the Democratic Republic of Congo, 27 November 2011. The veteran politician vowed to hold a public rally, defying a government order banning political rallies after at least three people had reportedly been killed in a clash on previous day. Presidential and parliamentary elections are scheduled to be held in DR Congo on 28 November 2011 amid concerns over the prospects for fair elections. Tshisekedi, a 78-year-old opposition leader and the head of the Union for Democracy and Social Progress (UDPS), and Vital Kamerhe, a former UDPS member, are among many others who are challenging incumbent Joseph Kabila in the country's second election since the end of a bloody civil war in 2003. Election-related violence has already broken out in parts of the country ahead of the poll. Election official has said on 27 November that there will be no delay and elections will go as planned on 28 November, despite concerns by many that it would be delayed due to the violence and logistical difficulties in the country two-thirds the size of Western Europe. EPA/DAI KUROKAWA

Etienne Tshisekedi s'est autoproclamé président

Joseph Kabila, vainqueur officiel du scrutin présidentiel du 28 novembre, a été investi mardi dernier. L'opposant Etienne Tshisekedi, qui rejette les résultats de l'élection et qui s'est autoproclamé président, avait annoncé qu'il prêterait serment vendredi, au stade des Martyrs de Kinshasa. Un important dispositif policier l'en a empêché, en bloquant le quartier et en arrêtant plusieurs dizaines de ses partisans. Etienne Tshisekedi s'est donc résolu à prêter serment depuis son domicile.

Ecoutez ci-dessous les précisions de Georges Ibrahim Tounkara.

Vous pouvez aussi écoutez la réaction de l’analyste politique congolais Médard Mbuyal, recueillie par notre correspondant Saleh Mwanamilongo.

Congolese riot police patrol the pro-Tshisekedi Matete commune in Kinshasa, Democratic Republic of Congo, Friday Dec. 9, 2011, after the electoral commission declared Congolese president Joseph Kabila the winner.in Congo's elections with 49 percent of the 18.14 million votes cast. Longtime opposition leader Etienne Tshisekedi had 32 percent, according to the final tallies released by election commission chief Daniel Ngoy Mulunda.(Foto:Jerome Delay/AP/dapd)

Le camp d'Etienne Tshisekedi refuse de reconnaître la victoire de Joseph Kabila

« Arrestations politiques arbitraires et illégales »

L'organisation de défense des droits de l'Homme Amnesty International dénonce de son côté une vague d'arrestations politiques arbitraires et illégales en RDC. Elle condamne fermement ces arrestations et demande aux autorités congolaises de protéger les populations civiles en danger. Ecoutez ci-dessous l’interview de Théo Bautruche, spécialiste de la RDC à Amnesty International à Londres, au micro d'Abilinda Ebinda Ngboko.

Edition : Aude Gensbittel

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !