Treize villages accusent la Banque mondiale de pollution en Guinée | Afrique | DW | 12.04.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Treize villages accusent la Banque mondiale de pollution en Guinée

Ces communautés reprochent à l'organisation internationale d’avoir financé le développement d’une mine de bauxite polluante pour l'environnement et les populations. Une médiation est en cours.

Écouter l'audio 02:09

"Les terres qu'ils cultivent depuis des siècles ont été presque totalement consommées" - Saa Pascal Tenguiano

Trois médias allemands dont la Deutsche Welle, le NDR, et la Süddeutsche Zeitung ont conduit une enquête sur les investissements de la Banque mondiale qui a l’habitude de mettre en avant les milliards de dollars investis dans la protection du climat. Selon cette enquête, la Banque mondiale investit également dans des  projets qui soutiennent les énergies fossiles. 

Lire ici → La Banque mondiale investit dans des les énergies fossiles, nuisibles au climat

En Guinée, 540 plaignants, de 13 villages situés à l’ouest du pays, ont saisi le médiateur de la Société financière internationale (SFI), une branche de la Banque mondiale, qui finance la compagnie des bauxites de Guinée (CBG). Ils estiment que l'entreprise CBG ne respecte pas les lois nationales et internationales. 

Saa Pascal Tenguiano, directeur exécutif du Centre du commerce international pour le développement, une des ONG qui représente les 13 villages, fait le point sur les négociations en cours facilitées par le conseiller-médiateur (CAO).

Cliquez sur la photo ci-dessus pour l'écouter.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !