Les attentats du 11 septembre vus par de jeunes Togolais | Afrique | DW | 10.09.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Les attentats du 11 septembre vus par de jeunes Togolais

Vingt ans après les attaques terroristes aux Etats-Unis, notre correspondant au Togo a interrogé des jeunes nés en 2001 ou après.

Il y a vingt ans, se déroulaient les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Deux attaques avec quatre avions : deux qui iront s’écraser sur les tours jumelles du World Trade Center à New York, un autre sur le Pentagone à Washington et un quatrième qui s’est crashé en Pennsylvanie.

Ces attaques ont causé la mort de 2.977 personnes et plongé les Etats-Unis dans une guerre qui a duré deux décennies.

Lire aussi : Attentats de Boston : les États-Unis sous le choc
Mais vingt ans plus tard, que reste-t-il de ces attaques auprès des jeunes Africains nés l’année de ces attentats, ou même nés après 2001 ?

Car le continent africain a vécu ces événements de loin, sans être impliqué. Pour le comprendre, nous sommes allés à Lomé, la capitale du Togo. 

Le besoin de s'informer

"Je ne sais rien du 11 septembre 2001", explique Aimée, 16 ans.Il est comme beaucoup de jeunes au Togo ayant moins de 20 ans et qui ne savent pas ce qui s’est passé il y a 20 ans aux Etats-Unis. 

Ceux qui sont informés le sont à travers des écrits, des productions audiovisuelles ou bien des récits de leur proches parents. C’est le cas de Florence, 18 ans et étudiante. "J’ai appris qu’il y avait eu un attentat suicide qui a fait de nombreux morts. Moi-même, j’ai eu à suivre quelques documentaires là-dessus, pour apprendre ce qui s’est réellement passé. Au cours de cet attentat, je pense qu’il y a eu plus de 2.000 morts", explique-t-elle.

Lire aussi : Etats-unis : un rapport explosif sur la torture

Alexandra, 20 ans, confie aussi avoir vu des documentaires sur ces attentats. Elle n’arrive toujours pas à comprendre les motivations des auteurs. Selon elle "sûrement qu’il y a un enjeu derrière ce qu’ils ont fait. On ne peut pas se baser sur des enjeux géopolitiques pour détruire des vies comme ça " estime la jeune étudiante.

Écouter l'audio 02:04

Cliquez pour écouter les précisions de Noel Tadégnon

Un drame qui a changé le monde

Joel, qui est né en 2001, estime que les auteurs des attentats ont voulu toucher le cœur des Etats-Unis et que ce drame a changé le monde pour toujours.

"Pour moi, les attentats du 11 septembre, c’est un chamboulement de l’ordre mondial. Je fais un peu le parallèle avec tout ce qui passe par rapport aux attentats à la voiture piégée un peu partout dans le monde, et je me dis peut-être que c’est ça qui a entrainé tout ce qu’on vit dans le monde aujourd’hui. Le choc est passé mais Je crois que le monde ne sera plus jamais comme il a été avant les attentats du 11 septembre 2001", précise le jeune homme. 

Florence espère pour sa part que le monde ne connaitra jamais plus une telle situation. "Ces genres de trucs, ça touche de telle sorte qu’on a tendance à penser que l’humanisme n’existe plus. On ne réfléchit même plus. On nous a appris que la vie est sacrée. On n’a plus besoin que ce genre de truc se reproduise", estime-t-elle.