Thuringe : l′entente qui rappelle les vieux démons | Vu d′Allemagne | DW | 06.02.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

Thuringe : l'entente qui rappelle les vieux démons

L'entente FDP/CDU/Afd pour élire Thomas Kemmerich comme président de Thuringe fait largement réagir les journaux. Même si le vote sera repris, la presse rappelle que c'est ainsi que les nazis étaient arrivés au pouvoir.

Écouter l'audio 02:03

"La droite allemande modérée a montré son visage hideux"- (Frankfurter Rundschau)

A peine 24 heures après son élection comme dirigeant de l'Etat régional de l'ex-Allemagne de l'est grâce au soutien de l'extrême droite, Thomas Kemmerich, élu du petit parti libéral FDP, a annoncé sa démission et son intention de provoquer des élections anticipées.

Visiblement, tous les moyens sont bons pour atteindre des objectifs politiques, remarque la Thüringer Allgemeine. Le journal souligne l'hypocrisie dans le fait que Thomas Kemmerich ait déclaré après son élection, être contre l'Afd et son chef local Björn Höcke, alors que quelques minutes plus tôt il avait accepté le résultat auquel a contribué ce même parti Afd.

 

Thomas Kemmerich est un élu du parti libéral FDP. Il a démissionné et provoqué de nouvelles élections

Thomas Kemmerich est un élu du parti libéral FDP. Il a démissionné et provoqué de nouvelles élections

Même dangereux, c'est démocratique

Que diront les historiens, plus tard de cette élection ? Interroge la Frankfurter Rundschau. Peut-être ceci : que le 5 février 2020, la droite allemande modérée a montré son visage hideux.

Mais, clarifie le journal, ce n'est pas que l'homme politique du FDP Thomas Kemmerich est allé contre la loi. Les élus de l'Afd qui lui ont accordé leur voix, y compris leur chef fasciste, Björn Höcke, sont tous démocratiquement élus. Tout comme il y a presque exactement 87 ans, le 30 janvier 1933, un certain Adolf Hitler a été nommé chancelier par le président démocratiquement élu Paul von Hindenburg, ironise la Frankfurter Rundschau.

Le quotidien die Tageszeitung rappelle aussi le passé et juge historiquement cohérent que le FDP commette le péché redouté de tout le monde. Le parti était à la fin du national socialisme le refuge intellectuel de beaucoup parmi ceux qui, quelques années plus tôt, soutenaient encore le régime nazi.

 

Le défenseur du Hertha Berlin Jordan Torunarigha a eu le soutien de son club

Le défenseur du Hertha Berlin Jordan Torunarigha a eu le soutien de son club

Racisme dans le football

Et dire que ce genre de choses est encore possible en Allemagne en 2020 ! S'exclame la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il ne s'agit pas ici, des élections en Thuringe mais du racisme dans le football allemand. Mardi (04.02.2020), des cris racistes ont en effet visé un défenseur du Hertha Berlin lors du 8ème de finale de la Coupe d'Allemagne. Et une fois de plus il s'agit de supporters du Schalke o4.

Le Tagesspiegel en ligne rappelle la réaction du Hertha Berlin. A travers un tweet, le club publie une photo de son défenseur Jordan Torunarigha sur la pelouse entouré de coéquipiers qui le consolent. Avec cette phrase : "une image en dit plus que des mots. Nous sommes avec toi, Jordan”.

Audios et vidéos sur le sujet