Thomas Sankara : 34 ans après, un procès... pour quelle fin ? | Arbre à palabre | DW | 16.04.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Thomas Sankara : 34 ans après, un procès... pour quelle fin ?

Blaise Compaoré va-t-il ou non, comparaître dans le procès sur l'assassinat de Thomas Sankara ? Qu'en est-il de ses 13 co-accusés ? Plus de 30 ans après les faits, la justice au Burkina Faso a donné l'espoir de voir la lumière surgir sur les circonstances de la mort en 1987 de l'icône du panafricanisme.

Écouter l'audio 25:45

Attentat à la sûreté de l’État, complicité d’assassinat et recel de cadavres. Ce sont les chefs d'accusation auxquels devraient faire face, les 14 accusés dans le dossier de l’assassinat de l’ancien chef de l’État burkinabé, Thomas Sankara.

34 ans après les faits, la justice au Burkina Faso semble sur le point de faire la lumière avec la confirmation des charges, mardi 13 avril 2021, contre les accusés. Parmi eux, Blaise Compaoré en exil en Côte d'Ivoire. L'éventualité de son retour a été plusieurs fois évoquée ces dernières années. Ces partisans en font d'ailleurs une étape incontournable vers la réconciliation.

Une épreuve pour les autorités burkinabè

Combinaison d'images de Blaise Compaore (gauche) et Thomas Sankara

L'ancien président Blaise Compaoré a rejoint la Côte d'Ivoire après avoir démissionné en 2014 sous la pression de la rue

La justice et la lutte contre l'impunité sont quelques unes des plus grandes promesses du président Roch Marc Christian Kaboré.

Autre article : Le président Christian Kaboré fait de graves révélations sur Compaoré et le RSP

Mais quel rôle peut jouer ce procès ? L'ancien président Compaoré est maintenant âgé de 70 ans, certains accusés de l'assassinat de Thomas Sankara ne sont plus en vie. Comment clarifier des faits survenus il y a plus de trois décennies et dont la portée dépasse sans doute aussi les frontières du Burkina Faso ?

Fréjus Quenum en discute avec ses invités : 

- Maître Guy Hervé Kam, avocat de la partie civile, grand acteur de la société civile burkinabè, entré en politique avec le mouvement "Sens"
- Atiana Serge Oulon, journaliste burkinabé, Directeur de publication du quotidien l'Evénement
- et Alafé Wakili, journaliste, Directeur de publication du quotidien ivoirien "l'intelligent d'Abidjan"

Retrouvez l'émission arbre à palabre chaque vendredi à 17H30 et chaque samedi à 7H TU !

Liens