Thaïlande: on ne sourit plus | Vu d′Allemagne | DW | 21.05.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Thaïlande: on ne sourit plus

Outre la situation en Thaïlande qui fait encore la Une des journaux aujourd'hui, il est aussi question de la Corée du Nord et de la région allemande de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

default

Avec la capitulation des chemises rouges, le gouvernement thaïlandais a certes gagné une bataille mais n'a pas gagné la guerre, estime la Tageszeitung. Les chemises rouges sont devenues un mouvement de masse qui a développé durant ces semaines de siège une conscience politique extrêmement forte. La blessure que lui a infligée l'armée ne va pas se refermer de sitôt. Les rouges vont se réinventer et le quotidien espère que les forces modérees parviendront alors à s'imposer au sein de cette opposition extra-parlementaire.

On reste en Asie avec die Welt qui commente le naufrage d'une corvette sud-coréenne en mars dernier et la trop probable implication de Pyongyang - selon une enquête internationale, l'incident qui avait fait 46 morts a été provoqué par une torpille nord-coréenne. Pour die Welt, c'est la goutte qui fait déborder le vase. Comme à son habitude, les coupables ont répondu en usant de leur rhétorique de guerre. Au vue de la situation économique du pays, sans parler de son isolement sur la scène internationale, les dirigeants communistes ne peuvent pourtant pas se le permettre. C'est comme si le pays était prêt à tout avant de sombrer.

Südkoreanisches Schiff gesunken Flash-Galerie

Les conclusions de l'enquête ont été catégoriquement rejetées par Pyongyang et accueillies frodiement par Pékin

Même sentiment du côté de la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Face à la lâcheté de Pyongyang, la seule solution pour Séoul c'est de s'adresser à l'Onu et d'espérer que le Conseil de sécurité condamne la Corée du Nord et même prenne des sanctions contre l'agresseur. Et comme dans le dossier nucléaire iranien, la Chine joue de nouveau un grand rôle.

NRW / Nordrhein-Westfalen / Kraft / SPD

Hannelore Kraft, la candidate du SPD en NRW

Pour finir, un petit tour en Rhénanie-du-Nord-Westpahlie, dix jours après les élections régionales qui n'ont permis à aucun parti de gouverner seul. Il semble que le Land le plus peuplé d'Allemagne s'oriente vers une grande coalition puisque, comme le fait remarquer la Westdeutsche Zeitung, le parti social démocrate - à gauche - s'est enfin rendu compte qu'il ne pouvait pas s'allier à die Linke, le parti de la gauche radicale. Pour le journal, il est urgent que le SPD réfléchisse à d'autres options de coalition, plus prometteuses cette fois c'est-à-dire plus réalistes.

Auteur: Konstanze von Kotze / Edition: Audrey Parmentier

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !