Téléphonie mobile en Afrique : des milliards sur le dos du consommateur | Arbre à palabre | DW | 12.02.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Téléphonie mobile en Afrique : des milliards sur le dos du consommateur

Le secteur de la téléphonie mobile est en pleine expansion en Afrique. Les consommateurs payent beaucoup d'argent mais le service est rarement de bonne qualité. Pourquoi ? Où vont les milliards récoltés par les sociétés qui opèrent dans le secteur ? Combien engrangent les Etats et quel rôle doivent-ils jouer pour améliorer la situation du consommateur ?

Écouter l'audio 25:45

Le secteur de la téléphonie mobile est en pleine prospérité en Afrique avec un nombre toujours croissant d'abonnés. Une croissance que les experts expliquent par l'augmentation constante de l'accès au téléphone mobile. En la matière, l'Afrique occuperait le deuxième rang au niveau mondial. A l'horizon 2020, plus de 700 millions d'Africains se seront abonnés aux services de la téléphonie mobile selon les prévisions.

50 jahren Unabhängigkeit afrikanischer Staaten (DW)

Un marché en expansion sur lequel comptent les Etats

Dans la quête de sources de financement internes, les opérateurs de téléphonie mobile sont comme des vaches à lait. Raison pour laquelle des conflits naissent souvent entre Etats et fournisseurs notamment pour cause de redevances impayées. Or, bien souvent, les consommateurs récoltent les arrière-coups de ces conflits. Eux-qui se plaignent aussi souvent de la mauvaise qualité du service.

Le secteur de la téléphonie mobile en Afrique, un secteur porteur mais dont les consommateurs sentent à peine les bienfaits, voilà ce dont discutent Fréjus Quenum et ses invités :

- Professeur Bibiane Ondoua, Enseignante à l'Université de Yaounde II au Cameroun, experte associée au Centre de recherche et d'actions pour le développement durable en Afrique (CERAD) 

- Romain Abile Houéhou, Coordonnateur du Réseau des consommateurs africains des nouvelles technologies de la communication (RéCATIC)

- et Boubacar Yacine Diallo, journaliste et Ecrivain, ancien ministre de la communication en Guinée et ancien président du Conseil national de la communication