Syrie : l′impuissance de la communauté internationale | International | DW | 07.03.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Syrie : l'impuissance de la communauté internationale

En Syrie, la situation dramatique pour de nombreux civils prend des allures de cauchemar permanent. Une vidéo diffusée par la chaîne britannique Channel 4 a profondément choqué l'opinion publique internationale.

default

Partout des maisons détruites

Le film montre des patients de l'hôpital militaire de Homs torturés par le personnel médical. Cependant, la communauté internationale se montre toujours impuissante à mettre un terme à la brutale répression du régime du président Bachar al-Assad.

Pendant plus de six semaines, Bab Amro, le quartier-martyr de Homs, avait été la cible de bombardements de l'armée syrienne qui entendait y détruire le noyau de la résistance de ce que le régime de Damas qualifie de bandes terroristes armées soutenues par l'étranger. En fait, les opposants armés sont en grande partie des soldats, sous-officiers et officiers qui ne veulent plus soutenir les méthodes du régime. Partout dans le pays, les unités d'élite, fidèles à Bachar al-Assad, bombardent aveuglément les opposants armés comme la population civile désarmée dans chaque endroit considéré comme un nid de contestation.

La vidéo diffusée par la télévision britannique est elle authentique?

Bildergalerie Syrien März 2012

Un enfant de Homs réfugié avec sa famille dans le village de Qaa à la frontière libanaise

Si son authenticité ne peut être prouvée actuellement, il existe toutefois suffisamment d'autres témoignages - si cela était encore nécessaire -, qui démontrent d'autres atrocités commises par les forces du régime.

Les Nations unies elles-mêmes disent disposer de vidéos qui montrent des exactions similaires et de témoignages confirmant des actes de torture et des exécutions sommaires. Homs, en ruines, est contrôlée depuis jeudi par le régime, mais le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) attend toujours le feu vert pour pouvoir livrer nourriture, médicaments et couvertures à la population.

Jusqu'ici, la communauté internationale mise toujours sur la voie diplomatique et des sanctions pour changer les choses en Syrie. Pour le président américain Barack Obama, "ce qui se passe en Syrie est déchirant et scandaleux…La question n'est pas de savoir SI Bachar al Assad va partir, mais QUAND. Mais pour nous, engager unilatéralement une action militaire, comme certains le suggèrent, ou penser qu'il existe une solution simple, c'est une erreur."

Bildergalerie Syrien März 2012

Enterrement de trois soldats de l'Armée Syrienne Libre à Idlib

Mardi, les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et le Maroc ont débattu à huis clos d'un projet de résolution américain. Mais pour l'instant on ne sait pas si ce texte a plus de chances d'être adopté que les deux premiers, auxquels la Russie et la Chine ont opposé leur veto.

Alors que les opposants accusent l'armée syrienne de commettre un massacre à huis clos à Bab Amro, la responsable des opérations humanitaires de l'ONU Valerie Amos est attendue ce mercredi en Syrie pour tenter d'obtenir un accès du personnel humanitaire aux villes dévastées par les bombardements. La communauté internationale espère aussi que l'arrivée à Damas, samedi, de l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe, Kofi Annan, amorcera un changement en Syrie.

Auteur : Philippe Pognan (avec AFP, Reuters, DPA)
Edition : Georges-Ibrahim Tounkara

La rédaction vous recommande

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !