Sur la trace des enfants volés d′Espagne | Europe | DW | 10.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Sur la trace des enfants volés d'Espagne

Des bébés volés à leurs parents pour être vendus et adoptés illégalement: cette pratique a été lancée par le régime fasciste du général Franco. Aujourd'hui les victimes veulent connaitre la vérité.

Bildtitel: Spanien_Babyhandel Bildbeschreibung: (Bild verfremdet) Baby direkt nach der Geburt. Unter der Herrschaft Francos in Spanien herrschte ein illegaler Babyhandel. Zehntausende Babys wurden so den Eltern nach der Geburt weggenommen und ohne deren Wissen verkauft. Schlagwörter: Spanien, Franco, Babyhandel, illegale Adoption Autor: DW Eigenproduktion

Sous la dictature de Franco des milliers de bébés ont été enlevés et donnés íllégalement à l'adoption

C'est peut-être le scandale le plus important de l'histoire récente de l'Espagne. Le phénomène commence après la guerre civile, en 1939. Il s'agit alors pour les autorités franquistes de récupérer les enfants des femmes Républicaines pour leur "extirper le gène communiste", d'après la propagande fasciste. Ils sont vendus, à des parents qui soutiennent Franco. A partir des années 50, les vols d'enfants perdent ce caractère politique mais ils perdurent, de manière plus subtile, à travers cliniques, hôpitaux et organisations religieuses.

Bildtitel: Spanien_Babyhandel Bildbeschreibung: Mann guckt aufs Meer. Dieser Mann wurde als Baby von seinen Adoptiveltern gekauft, also illegal adoptiert. Unter Franco herrschte ein Babyhandel. Zehntausende Babys wurden so den Eltern nach der Geburt weggenommen und ohne deren Wissen verkauft. Autor: DW Eigenproduktion

Une des victimes de l'adoption illégale. Aujourd'hui réunies en associations elles veulent la vérité et la justice.

Ces derniers mois, les "enfants volés" se sont rebellés. Organisés en associations, ils sont déjà plusieurs centaines à avoir porté plainte. Mais surtout ils veulent connaître la vérité. Guillaume Bontoux a rencontré dans la péninsule deux femmes victimes de ces vols d'enfants. L'une, Maria, cherche ses parents. L'autre, Amparo, cherche son fils... Ecoutez leurs témoignages...

Livre vert pour le développement

Un "Livre vert " pour l'aide au développement... voilà ce que propose le commissaire au développement Andris Pielbags. L'union européenne qui, avec un budget d'aide extérieur de 12 milliards d'euros - soit 9% de son budget total -, est le second donateur mondial, veut en effet être plus efficace. Avec la mise en place du nouveau Service diplomatique européen, le partage des tâches doit en outre être précisé. Mais surtout l'examen, l'année dernière, de ces politiques a fait apparaitre des résultats très peu satifsfaisant sur deux objectifs principaux du millénaire pour le développement (OMD): la réduction de la mortalité enfantine et l'amélioration de la santé maternelle, les objectifs numéros 4 et 5.

EU Aussenpolitik Catherine Ashton

Le nouveau Service diplomatique de l'UE avec Mme Ashton participera à l'aide au développement:

Bruxelles a donc réagi, comme l'explique Jean-Claude Boidin, de la direction développement et coopération d'Europaid: "La commission a décidé cet autômne de lancer une large consultation, un livre vert, dont les conclusions seront bientôt communiquées.Et elle a décidé d'allouer 1 milliard d'euro pour accélérer les progrès notamment vers les OMD 4 et 5."

Néanmoins bien souvent les meilleurs vecteurs pour l'amélioration réelle des conditions de vie et de santé des femmes sont des projets de taille relativement modeste, lancés par les femmes elles-mêmes. Ces projets ont-ils des chances d'obtenir un soutien de la lointaine union européenne? Pour Jean-Claude Boidin,ils sont "essentiels" . " Grâce à l'appui des délegations de l'union européenne sur place ou d'ONG européennes ces petits projets, explique-t-il, peuvent obtenir des fonds de Bruxelles."

Méfiance des ONG féministes

Mais du côté des organisations européennes de femmes, le "Livre Vert" de la commission soulève une certaine méfiance. Car, estiment les féministes, il s'agit d'une approche très économique, qui met la croissance au coeur des efforts de développement. Or, estime Bénédicte Allaerd, Directrice exécutive du réseau Wide, il faut examiner de près qui sont les bénéficiaires de la croissance. Et elle cite un exemple l'importation de poulet en Afrique. "En abaissant les barrières douanières pour l'exportation, les importations de poulets subventionnées par l'Europe ont cassé la production locale. Les premières victimes sont principalement des femmes qui travaillent dans ces structures de taille moyenne."

Alors pour éviter ce genre de distortion les pays receveurs de l'aide peuvent-ils définir leurs priorités? Jean-Claude Boidin est très clair: c'est une priorité de l'union européenne depuis longtemps.

Le "Livre vert" sur le développement est ouvert à toutes les contributions et ses résultats seront connus d'ici l'été. C'est ensuite seulement que seront réellement fixées les nouvelles priorités de l'aide au développement de l'union européenne - Au total, l'Europe - les 27 etats membres plus la commission - est avec 48 milliards d'euros, le premier donateur d'aide au monde, loin devant les Etats-Unis.

Auteur: Elisabeth Cadot
Edition: Sébastien Martineau

Audios et vidéos sur le sujet

  • Date 10.03.2011
  • Auteur Elisabeth Cadot
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/10X3n
  • Date 10.03.2011
  • Auteur Elisabeth Cadot
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/10X3n