Sommet de l′ASEAN en Indonésie | International | DW | 18.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Sommet de l'ASEAN en Indonésie

Le 19ème sommet de l'ASEAN, l'Association des nations d'Asie du Sud-Est, s'est tenu à Denpasar sur l'île indonésienne de Bali. Il a été marqué par la venue du président américain Barak Obama.

default

Le Président américain Barack Obama et le Premier ministre indien Manmohan Singh à Bali, Indonésie

Après les discussions sur la présidence de l’ASEAN par la Birmanie en 2014, le principal débat a porté vendredi sur le renforcement des relations politiques entre les Etats-Unis et les Etats d’Asie du Sud-Est. Mais le conflit entre la Chine et les pays riverains de la Mer chinoise du Sud est aussi à l’agenda.

Les délégués discutent de la nouvelle stratégie militaire américaine qui prévoit un engagement prioritaire en Asie du Sud-Est et dans la zone Pacifique, ainsi qu'un stationnement de soldats sur le littoral australien en contre-poids à la superpuissance régionale qu’est la Chine.

USA UN Indonesien Außenminister Marty Natalegawa in New York

Le ministre indonésien des Affaires étrangères Marty Natalegawa

"Ingérence américaine"

Dans le "Jakarta Post", le ministre indonésien des Affaires étrangères Marty Natalegawa a évoqué tout récemment le risque que cette stratégie de Washington ne renforce tensions et méfiance entre les pays de l’ASEAN et la Chine. Et notamment que cela puisse avoir une influence négative sur les négociations engagées avec la Chine au sujet du conflit concernant le tracé contesté des zones maritimes nationales en Mer de Chine du sud. Mais au premier jour du sommet, le ministre a parlé sur un autre ton :

"Quand il s’agit de présence militaire, l’attention est toujours grande, mais dans ce cas la coopération avec les Etats-Unis est tellement entière sur le plan économique, culturel et diplomatique que cela ne peut être qu’un facteur de stabilité pour la région."

La Chine a déjà réagi fraîchement à ce qu’elle appelle une ingérence américaine dans les conflits inter-asiatiques. Mais le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono, l’hôte du sommet a déclaré :

Susilo Bambang Yudhoyono

Le Président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono

"Il existe déjà une proposition de compromis pour le problème en Mer de Chine du Sud, et nous sommes optimistes sur les chances de progrès dans les discussions avec la Chine..."

En Mer de Chine du Sud se trouvent d’importants gisements de gaz et de pétrole, notamment autour des îles Spratley. La Chine revendique l’entière souveraineté des eaux territoriales, ce que contestent Taïwan comme le Vietnam, les Philippines et la Malaisie.

Quant au débat sur la présidence de l’ASEAN par la Birmanie en 2014, il est clos. Un succès diplomatique pour ce pays et son gouvernement civil élu l’année dernière et auxquels l’ASEAN a décidé d’accorder cette responsabilité. La Birmanie veut oublier son passé et l’ancien régime militaire. Le ministre de l’Information Kyaw San :

"Nous voulons devenir un pays démocratique, avec une société ouverte, et qui joue un rôle politique aussi sur la scène internationale."

Signe d’ouverture : le Président Barack Obama a annoncé que la Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton se rendrait prochainement en Birmanie. Ce sera la première visite d’un chef de la diplomatie américaine depuis 50 ans.

Nouvelle mise en garde de Pékin

Ce vendredi, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a encore une fois mis en garde contre l'ingérence de "forces extérieures" dans les différends territoriaux qui opposent Pékin à ses voisins en mer de Chine méridionale :

"Les forces extérieures ne devraient employer aucune excuse dans le but de s'ingérer" dans le conflit, a déclaré M. Wen dans une référence claire aux Etats-Unis qui estiment que le dossier devrait faire l'objet de discussions multilatérales, notamment au sein de l'EAS, le Sommet de l'Asie orientale. L'EAS, qui regroupe notamment la Chine, s'ouvre samedi à Bali, pour la première fois en présence des Etats-Unis.

Auteur : Philippe Pognan
Edition : Jean-Michel Bos

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !