Smaïl Chergui : ″les Centrafricains doivent penser à la RCA″ | Afrique | DW | 29.10.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Smaïl Chergui : "les Centrafricains doivent penser à la RCA"

Une délégation conjointe Onu-Union africaine a rencontré les principaux acteurs de la vie politique, sociale et religieuse de la RCA pour évoquer la réconciliation nationale et l’organisation d’une élection crédible.

Les centrafricains sont meurtris par des années de crise sécuritaire

Les centrafricains sont meurtris par des années de crise sécuritaire

Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint pour les Opérations de paix de l'ONU, le commissaire Paix et Sécurité de l'Union africaine Smaïl Chergui et le président de la Commission économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC), Gilberto Da Piedade Verissimo, effectuent depuis quelques jours une visite conjointe à Bangui. Cette visite est dominée par la mise en œuvre de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA.

La délégation a été reçue par le président centrafricain,Faustin-Archange Touadéra et par le président de l’Assemblée nationale, Laurent Ngon-Baba. Elle a également eu une séance de travaille avec le Premier ministre, Firmin Ngrebada.

Réconciliation et élection

Le premier tour de l'élection présidentielle en République centrafricaine est prévu le 27 décembre 2020.

Outre les principaux acteurs de la vie politique centrafricaine, la délégation conjointe Onu-Union africaine a rencontré à Bangui des membres de la société civile et des représentants des religions pour évoquer la réconciliation nationale et l’organisation d'élections crédibles et acceptables pour tous. Ces échanges ont coïncidé avec l’annonce par l'Autorité nationale des élections (ANE) de la fin des inscriptions sur les listes électorales pour la présidentielle et les législatives du 27 décembre.

Écouter l'audio 02:34

Smaïl Chergui : "la tenue des élections est inéluctable"

Selon le commissaire Paix et Sécurité de l'Union africaine, Smaïl Chergui, qui fait partie de la délégation, les acteurs centrafricains doivent privilégier la paix et la réconciliation nationale, afin de permettre à leur pays d’aspirer à un développement socio-économique.

Cliquez sur la photo (en haut) pour écouter l’interview.