Situation socio-politique délétère en Guinée | Arbre à palabre | DW | 18.12.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Situation socio-politique délétère en Guinée

En Guinée, l'opposition continue d’accuser le pouvoir de retarder volontairement l’installation des élus locaux, neuf mois après les élections communales. S’y ajoute la grève des enseignants qui exigent une revalorisation de leur salaire.

Écouter l'audio 47:54

 Sidya Touré, le président de l’UFR, Union des forces républicaines, a démissionné de ses fonctions de Haut représentant du président Alpha Condé. L'ancien Premier ministre a été nommé au lendemain de la réélection du président Alpha Condé en 2015 au poste de Haut représentant du chef de l’Etat, en janvier 2016. L’ancien Premier ministre explique à la DW avoir accepté ce poste pour éviter l’embrasement du pays, au sortir de l’élection présidentielle contestée de 2015.

Près de trois ans après, la collaboration avec le président Alpha Condé n’a pas porté ses fruits, selon celui qui est arrivé troisième, lors de l’élection présidentielle de 2010 et 2015 en Guinée.

Cette démission fait suite à celle du ministre de la Citoyenneté et de l'Unité nationale, Khalifa Gassama Diaby. Celui-ci avait démissionné, mi-novembre, des ses fonctions en lançant un appel pour que la Guinée "renonce à la violence d'Etat", aux "violences politiques et sociales, ainsi qu'à toutes les formes d'injustices, d'exclusions et de mépris qui forment les ingrédients explosifs de la haine, de la violence, de la division et de notre destruction collective".

 En plus, quasiment, toutes les manifestations de l'opposition sont soit interdite ou sévèrement réprimées, avec son lot de victimes humaines et matérielles. Comme pour ne pas arranger les choses, une polémique enfle, sur les velléités réelles ou supposées du président Alpha Condé, à qui l'on prête des intentions de modification de la Constitution, afin de briguer un troisième mandat, en 2020.

La situation politique et sociale en Guinée fait l'objet du débat sous l'Arbre à Palabres, cette semaine avec nos invités:

-Faya Lansana Millimono, le président du Bloc libéral, arrivé 4ème à la présidentielle de 2015.


-Amadou Bah Oury, 1er Vice-président de l’UFDG, l'Union des forces démocratiques de Guinée dirigée par Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition. 


Et Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale, le Rassemblement du peuple guinéen (RPG-Arc-en ciel).

Pour écouter le débat, cliquez, sur la photo (en haut).