Dépendance grandissante du système de santé allemand au personnel étranger // Brésil : reconstruction dentaire et psychologique pour femmes violentées | Vu d′Allemagne | DW | 18.05.2022
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Dépendance grandissante du système de santé allemand au personnel étranger // Brésil : reconstruction dentaire et psychologique pour femmes violentées

Plusieurs études récentes confirment la tendance : les hôpitaux ou maisons de retraite allemands ne pourraient plus fonctionner sans le personnel étranger. Vu d’Allemagne se penche sur le sujet cette semaine. En seconde partie de ce magazine, grand reportage au Brésil, où des dentistes viennent en aide à des femmes violentées par leur conjoint.

C’est un signe de plus de l’urgence de la situation. Le Land de NRW, le plus peuplé d’Allemagne avec près de 18 millions d’habitants, va désormais proposer une"allocation de bienvenue" de 3000€ pour les professionnels de santé de étrangers, hors Union européenne, qui viendraient s’installer pour travailler dans la région.

"La pandémie de Corona a encore aggravé le manque de personnel qualifié dans le secteur des soins. C'est pourquoi nous misons sur l'immigration de personnel qualifié étranger", dit le ministre Karl-Josef Laumann.

Il y a en Allemagne, 35.000 places de travail non pourvues dans le secteur des soins et les chiffres augmentent chaque année. Le nombre de places non pourvues a augmenté de 40% en à peine dix ans. Les facteurs sont multiples : vieillissement de la population, conditions de travail difficiles, salaires pas toujours à la hauteur…

Des étrangers déjà très nombreux

Hôpitaux, maisons de retraites, déjà aujourd’hui les structures de soins allemandes ne pourraient plus tourner sans les personnels nés à l’étranger. Dans son dernier rapport, publié ce mois-ci, le conseil d'experts sur l'intégration et la migration en Allemagne donne même des chiffres impressionnants. Plus d'un médecin sur cinq en Allemagne n'a pas la nationalité allemande.

Des tendances déjà observées récemment par le Mediendienst Integration, une association nationale de chercheurs en matière de migration en Allemagne. "Aujourd'hui, il y a plus de personnes originaires de pays hors UE qui travaillent en Allemagne que de pays de l'UE", explique, à Vu d'Allemagne, Carsten Wolf, spécialiste du marché du travail qui a longuement travaillé sur le sujet.

Une infirmière de Bosnie et sa collègue d'Espagne à l'hôpital Agaplesion Markus à Francfort-sur-le-Main (photo d'archives)

Plus de 200.000 personnes étrangères travaillent dans le secteur des soins en Allemagne

"Cela est tout simplement lié au fait que les salaires dans les pays d'origine, dans les pays d'Europe de l'Est en particulier, d'où provenaient jusqu'à présent la plupart des soignants étrangers, ont atteint un niveau tel que les gens n'émigrent plus pour venir travailler ici, mais restent dans leur pays pour y exercer." 

Ainsi, 60% des plus de 200.000 travailleurs étrangers dans le domaine des soins, sur un total d’un million et demi, viennent désormais de pays hors Union européenne selon ses recherches. Chez les médecins, la part des Syriens a largement augmenté ces dernières années. Ils sont autour de 5000 en Allemagne. 

L’importance de l’immigration dans les campagnes

Si la part des travailleurs venus de l'Est de l'Europe se réduit, Carsten Wolf parle cependant de l'importance des médecins venus de Roumanie. "On pense toujours que immigration roumaine signifie bas salaires, ce qui n'est pas le cas. Là aussi, il y a beaucoup de médecins qui viennent et qui jouent désormais un rôle très important dans certains Länder de l'Allemagne de l'Est, un rôle très important en général dans l'offre de services médicaux dans les zones rurales." 

Il cite la région du Brandebourg, dans laquelle, "sans les médecins polonais, les hôpitaux ne pourraient pas continuer à fonctionner." Des propos confirmés par Petra Bendel, chercheuse en migration et membre du conseil d'experts sur l'intégration et la migration, cité la semaine dernière par le journal Süddeutsche Zeitung. "Sans les immigrés, notre système de santé serait au bord de l'effondrement", dit-elle.

Les personnels étrangers, ici en Saxe-Anhalt, sont indispensables pour le fonctionnement des structures dans certaines régions

Les personnels étrangers, ici en Saxe-Anhalt, sont indispensables pour le fonctionnement des structures dans certaines régions

"Lorsqu'on parle de manque de médecins et de personnel qualifié dans le domaine des soins, nous parlons très souvent de régions rurales", reprend Carsten Wolf. "C'est ce qui explique que le sujet est parfois délaissé par les médias, car on ne parle pas d'un phénomène métropolitain, de villes. Et de nombreux journalistes n'ont pas cela en tête", estime-t-il. "Ca concerne les anciens Länder d'Allemagne de l'Est, peu peuplés, en tous cas moins densément que l'Allemagne de l'Ouest."

Il cite encore des régions du Land de Brandebourg, où "ils ne trouvent plus personne d'autre". Mais insiste : le phénomène touche aussi l'Ouest du pays. "Nous avons par exemple parlé avec quelqu'un à Höxter, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, une région rurale, et plus de la moitié des nouveaux médecins qui sont embauchés sont des médecins étrangers. On voit donc qu'il s'agit d'un problème des zones rurales." 

Intégrer mieux et plus rapidement

En 2020, environ 56.000 médecins étrangers travaillaient en Allemagne. Ils étaient 22.000 dix ans plus tôt. La part des personnels du sud ou de l’est de l’Europe augmente constamment. Celle des employés venus d’Asie, comme le Vietnam ou les Philippines aussi.

Personnel soignant des Philippines à Münich

Le nombre d'employés venus d’Asie ne cessent d'augmenter

Il reste que les experts sont tous d’accord : l’Allemagne doit simplifier ses procédures d’accès a son marché du travail dans le secteur des soins. Ce n’est pas simple, évidemment, on parle de métiers ou des vies sont en jeu. Il est donc important de vérifier la qualité des formations des personnels qui arrivent.

Mais les processus de validation de ces diplômes sont souvent complexes, longs et difficiles à comprendre, critiquent les experts. Les administrations compétentes changent d’un Land à un autre, les délais ne sont pas toujours respectés. Il y a donc encore du travail à faire si l’Allemagne veut attirer davantage de personnels étrangers. L’allocation de 3000€ proposée en NRW récemment ne suffira pas.

++++++++++++++++++++++++++++++++

Reconstruction dentaire et psychologique pour femmes violentées au Brésil

En 2021, une brésilienne est morte toutes les 7 heures sous les coups de son conjoint (image d'illustration)

En 2021, une brésilienne est morte toutes les 7 heures sous les coups de son conjoint (image d'illustration)

En seconde partie de ce podcast, Vu d'Allemagne vous emmène au Brésil, où les violences domestiques ont explosé durant la pandémie de Covid-19. Les chiffres, s’il sont toujours trop haut dans ce domaine, sont là-bas particulièrement effarants. A São Paulo, d’avril 2020 à avril 2022, le Commissariat des femmes a recueilli en ligne plus de 60 000 plaintes. Violences psychologiques, violences physiques, qui restent parfois des années… 

Andreia Stenia

Andreia a subi des années de violences conjugales

Nous vous avions raconté dans ce magazine,il y a trois ans, l’histoire d’une ONG. Des dentistes bénévoles qui viennent en aident à ces femmes violentées. 

Trois ans après ce reportage notre correspondante est retournée voir ces dentistes. Ils prennent en ce moment une cinquantaine de femmes en charge. Reportage signé Marie Naudascher. 

Vu d’Allemagne est un magazine radio hebdomadaire, proposé par Hugo Flotat-Talon et Anne Le Touzé, diffusé le mercredi et le dimanche à 17h30TU, et disponible aussi en podcast. Vous retrouvez tous les numéros dans la médiathèque, à écouter en ligne ou à télécharger en format MP3. Le podcast est également disponible sur certaines plateformes de podcasts.