Sénégal : attente des résultats après la forte mobilisation | Afrique | DW | 24.02.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Sénégal : attente des résultats après la forte mobilisation

Les Sénégalais sont sortis en masse pour accomplir leur devoir civique. Ils avaient le choix entre : reconduire le président sortant Macky Sall ou voter pour l'un de ses quatre adversaires. Le récit de la journée...

Écouter l'audio 03:08

"Le point à 11H30' avec notre envoyé spécial, Bob Barry"

08H00

Plus de six millions de Sénégalais sont appelés au vote ce dimanche. L'affluence était forte à l'ouverture des bureaux à Dakar.

09H00

Voir la vidéo 01:42

Sénégal: Macky Sall, le président sortant a voté

Le président sortant, Macky Sall a voté vers 09H30 à Fatick, dans le centre du pays. 

Pour la première fois depuis 1978, ni le Parti socialiste (PS) ni le Parti démocratique sénégalais (PDS, libéral) d'Abdoulaye Wade ne présentent leur propre candidat.

Mais la famille libérale est particulièrement bien représentée, Idrissa Seck et l'ancien ministre Madické Niang, 65 ans, tous trois issus du PDS.

11H00

Forte affluence aussi à Thiès dans l'ouest du pays, considéré comme un fief d'Idrissa Seck.

Voir la vidéo 00:52

Le candidat Idrissa Seck a voté à Thiès

8.000 policiers et gendarmes ont été déployés selon les autorités dans les agglomérations urbaines ce jour du vote, ainsi qu'un nombre indéterminé d'agents en civil. 

Selon le ministère de l'Intérieur, quelque 5.000 observateurs, dont près de 900 de missions étrangères, surveillent le bon déroulement des opérations.

Pas d'incident majeur jusqu'à présent. Le 11 février lors de la campagne électorale, des affrontements avaient fait deux morts à Tambacounda, à 420 km à l'est de Dakar, entre partisans de Macky Sall et d'Issa Sall.

13H00

Les Sénégalais votent aussi à l'étranger. En Chine (7heures de décalage horaire), les premières tendances commencent à être connues.

14h40' 

Vote à l'intérieur du pays

Les Sénégalais sont sortis en masse pour accomplir leur devoir civique à Dakar, tout comme à l’intérieur du pays. C’est le cas par exemple à Thiès où a voté le candidat Idrissa Seck.

Un fait marquant : la mobilisation des jeunes, même à l’intérieur du pays. Certains sont fiers de voter pour la première fois. Et pour le journaliste Soubeybou Sagna à Thiès, "certains jeunes disent venir voter pour leur avenir. Leur message : nous sommes devant notre avenir et nous voulons des formations de qualité".

Ecoutez ci-dessous Soubeybou Sagna à Thiès en cliquant sur l’image.

Écouter l'audio 03:14

Le point à Thiès à 14H40' avec Souveybou Sagna : "les jeunes ont choisi de voter pour l'emploi"

15H30

Le candidat Ousmane Sonko a voté à Ziguinchor dans sa ville natale. A sa sortie du bureau de vote, il a déclaré que son acceptation des résultats dépendra des conditions dans lesquelles l’élection s’est passée.

Le scrutin vu par les pays voisins

Écouter l'audio 00:30

"Le commentaire de l’éditorialiste mauritanien, Moussa Sambassi"

Les pays voisins du Sénégal ont aussi suivi avec attention, le déroulement du scrutin. C’est le cas par exemple de la Mauritanie où les Sénégalais qui y vivent se sont aussi mobilisés. Le processus électoral à Nouakchott a été suivi par l’éditorialiste mauritanien, Moussa Sambassi.

La présidentielle sénégalaise suscite aussi beaucoup d’intérêts en Guinée-Conakry. En Guinée où le patron du site d'informations Guinée-matin, Nouhou Baldé, a mobilisé toute une équipe pour couvrir le scrutin. Ecoutez Nouhou Baldé en cliquant sur le l’image.

Écouter l'audio 00:38

"On a beaucoup à apprendre du Sénégal" (le journaliste guinéen, Nouhou Baldé)

Premières réactions des observateurs

Selon le ministère de l'Intérieur, quelques 5.000 observateurs, dont près de 900 de missions étrangères, surveillent le bon déroulement des opérations. Et ils ont fait aussi des observations.

A la mi-journée, la Mission d'observation de l'Union européenne, une des nombreuses missions déployées pour ce scrutin a dressé une évaluation positive de ses constatations sur 55 des bureaux de vote.

Toutefois, la cheffe de la mission, Elena Valenciano, a fait savoir que 60% des bureaux de vote visités ont ouvert à l'heure.

En revanche, dans un nombre significatif de cas, le contrôle de l'encre indélébile sur les doigts, garantie essentielle contre les votes multiples, s'est révélé défaillant.

À noter aussi que 8.000 policiers et gendarmes ont été déployés selon les autorités dans les agglomérations urbaines ce jour du vote, ainsi qu'un nombre indéterminé d'agents en civil. 

 

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !