Rien ne va plus! | Vu d′Allemagne | DW | 13.01.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Rien ne va plus!

La chute du gouvernement libanais est à la Une. Plusieurs ministres proches du Hezbollah ont démissionné hier. Autres sujets: les inondations en Australie et les violences entre Chrétiens et Musulmans au Nigéria

default

Un défilé du Hezbollah en 2009

La Süddeutsche Zeitung met en garde : la crise politique libanaise pourrait vite faire plonger le pays dans une nouvelle guerre civile. Tous les éléments sont rassemblés. Avec d'un côté, le Hezbollah, qui va tout faire pour empêcher que le Tribunal spécial pour le Liban enquête sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri. Il faut dire que les conclusions rendues par ce tribunal de l'ONU pourraient porter un coup à la grande popularité du mouvement islamiste. Et de l'autre côté, le président Saad Hariri, fils du défunt chef du gouvernement, qui refuse de capituler devant le Hezbollah.


Australien Überschwemmungen

L'Australie est sous les eaux

Autre sujet à la Une de la Süddeutsche Zeitung : les inondations en Australie. Le quotidien donne la parole à des experts climatiques qui mettent directement en cause le réchauffement de la planète. Les eaux maritimes seraient plus chaudes que jamais. Et les spécialistes rappellent qu'il suffit que la température de l'eau grimpe d'un degré, pour que les pluies s'intensifient de 10 à 15%. D'ailleurs, les experts en sont convaincus : c'est le réchauffement des eaux de l'Océan indien qui a provoqué les terribles inondations l'été dernier au Pakistan, en Inde et en Chine.

Une thèse que rejette la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Les inondations en Australie sont le fruit d'un phénomène climatique naturel, appelée la Niña, et qui chasse les eaux vers les côtes. Il avait déjà frappé en 1917, rappelle le journal. Arrêtons de rendre le changement climatique responsable de tous les maux de la planète.


Christliche Kirche und im Hintergrund Moschee in Abuja, Nigeria

Eglise et mosquée à Abuja : une cohabitation difficile

Enfin, Die Welt présente un reportage sur un tandem hors-du-commun au Nigéria. Depuis 15 ans, un prêtre et un imam travaillent ensemble et répètent à qui veut l'entendre que les violences interreligieuses doivent cesser dans ce pays. Tous deux ont mis leur désir de vengeance de côté, et ce, même si le prêtre a perdu son bras droit lors de l'attaque dune église par des islamistes ; et même si l'imam a vu ses cousins assassinés par des chrétiens fanatiques. Les deux hommes ont même créé un centre pour la paix et la réconciliation à Kaduna dans le nord du pays, un centre financé par le bureau de la coopération allemande, la GIZ. " Pardonner à ses ennemis" : tel est le crédo de ces " soldats de la paix".

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Konstanze von Kotze

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !