Revivez la journée du premier tour de la présidentielle au Togo | Afrique | DW | 22.02.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Revivez la journée du premier tour de la présidentielle au Togo

La rédaction de la DW a suivi pour vous l'élection présidentielle ce samedi, sur le terrain et en studio. Revivez le déroulement de cette journée du 22 février en direct ici.

Les Togolais ont voté dans le calme samedi, comme ici à Lomé

Les Togolais ont voté dans le calme samedi, comme ici à Lomé

C'est une journée spéciale pour le Togo ce samedi 22 février. Le petit pays d'Afrique de l'Ouest a voté pour son prochain président. 3,6 millions de personnes étaient appelées aux urnes. Sept candidats sont en lice, dont le président sortant Faure Gnassingbé, qui se représente pour un quatrième mandat. 

À lire aussi →  Tout savoir sur la présidentielle togolaise

 

Faure Gnassingbé, le président sortant, est aussi en lice

Faure Gnassingbé, le président sortant, est aussi en lice

 

Vous pouvez suivre ici le déroulé de la journée. Nos rédacteurs et correspondants étaient mobilisés sur le terrain et en studio. Vous pouvez retrouver notre émission spéciale diffusée entre 17 et 18h TU.

 

 

 

  • 19h14 : Le domicile de l'opposant Agbéyomé Kodjo a été encerclé samedi soir par les forces de l'ordre, quelques heures après la fermeture des bureaux de vote. C'est ce qu'ont indiqué Agbéyomé lui-même ainsi que des journalistes de l'agence AFP sur place. "Ma maison est entourée de « militaires » ", a déclaré Agbéyomé. Le gouvernement a indiqué cependant agir pour la sécurité de l'opposant, après avoir obtenu des informations selon lesquelles il risquerait d'"être agressé dans sa maison"

  • 18h57 : Ils n'ont pas pu voter ce samedi, alors ils ont manifesté à Paris: des Togolais de la diaspora crient leur colère et expliquent pourquoi dans cet article.  

  • 18h38 : Vous retrouvez aussi dès à présent sur notre site, les déclarations, à la sortie des bureaux de vote, des candidats Jean Pierre Fabre, Agbéyomé Kodjo et Faure Gnassingbé. Une vidéo à découvrir en cliquant ici. 

  • 18h30 : Vous pouvez dès à présent réécouter notre émission spéciale diffusée en direct ce samedi sur notre antenne, avec nos reporters, nos invités, nos reportages, vos réactions ... C'est ici. 

  • 18h24 : Vous retrouvez dès à présent ce reportage à Vogan et Hahatoé tourné aujourd'hui. Les électeurs confient leur envie de changement.

  • 17h20 : Dans l'émission spéciale, Louis Magloire Keumayou dit que pour lui, l’opposition semble être en marge du processus électoral, faute au boycotte auquel ils avaient appelés en 2018 : "Sokode n’a plus que des réminiscences d'opposition mais ce n'est plus un foyer aussi ardent qu'il l'a été entre 2017 et 2018. C’est plutôt aujourd'hui à Lomé et dans certaines autres zones rurales que va se jouer la contestation. Mais là aussi, il faudra que les militants se soient inscrits sur les listes. Or la plupart des leaders avaient demandé de boycotter le processus de recensement. Ils n'ont pas inscrit leurs observateurs pour suivre la commission électorale et les dépouillements donc ça fait qu'aujourd'hui on est dans un contexte où l'opposition semble en marge presque spectatrice du processus électoral qui est en cours, même si elle a des candidats qui sont en lice."

  • A 17h00 (TU), la DW vous présente son émission spéciale sur la présidentielle au Togo. Avec des récits et reportages de nos correspondants, des témoignages de Togolais, des micro-trottoirs et des analyses. En discussion avec Bob Barry et Nafissa Amadou les experts Louis Magloire Keumayou, co-auteur dulivre "Togo - une démocratie en construction", et Alexander Stroh de l'université de Bayreuth, ainsi que d'autres invités. 

  • 15h51 : Ils ne reste que quelques minutes avant la fermeture officielle annoncée pour 16h locales (16h en TU). Hery Rajaonarimanpianina, chef de la mission d'observation de l'Union Africaine et ancien Président de Madagascar, avait assuré ce matin: "Là où on était les bureaux ont ouvert à l'heure, les électeurs étaient là, le personnel et le matériel étaient là donc on espère que tout va continuer à bien se passer." L'Union Européenne n'a pas déployé d'observateurs. Les résultats du vote seront normalement connus en début de semaine prochaine. 

    Togo présidentielle bureau de vote à Lomé

    Aprés avoir voté, une Togolaise montre sa carte d'électeur.

  • 15h43 : Le grand enjeu de ce scrutin est la participation. Après avoir voté à Kodjoviakopé, l'opposant Jean Pierre Fabre faisait remarquer qu'à son avis il y avait plus de journalistes dans son bureau de vote que d'électeurs. Agbéyomé Kodjo affirmait qu’il était capable de collecter des procès-verbaux de ses délégués dans les 9.389 bureaux de vote. 

  • 15h15 : Brigitte Ameganvi du mouvement "Togo Debout" qui a manifesté ce samedi à Paris avec d'autres Togolais exilés : "Nous manifestons aujourd’hui parce que la diaspora togolaise de par le monde a été fortement discriminée. Ça a été fait exprès pour que les personnes qui ne sont pas des favoris du président Faure Gnassingbé ne puissent pas s’inscrire dans les listes électorales. Ils ne souhaitaient pas que ces gens-là puissent voter parce que effectivement ces gens ne peuvent pas voter en faveur de la personne qui les a contraintes à l'exil politique et à l'exil économique et nous nous sommes présentés ce matin devant l'ambassade avec les documents que nous avons qui justifient de notre nationalité togolaise et de notre résidence permanente en France. On ne nous a pas laissé entrer. En revanche nous avons vu quelqu'un qui est connu comme étant le représentant du parti au pouvoir en France. Il s’est présenté mais son nom ne figure pas sur les listes électorales. Mais on l'a laissé rentrer dans le bureau de vote."

  • 14h45 : Une parenthèse dans cette journée électorale : vous pouvez suivre le foot et la Bundesliga en direct sur notre antenne. le Le Borussia Mönchengladbach accueille le TSG Hoffenheim pour l'un des chocs de cette 23ème journée de Bundesliga et c'est ici. 

  • 14h41 : Voici la déclaration complète du président sortant Faure Gnassingbé à sa sortie du bureau de vote. "Je crois que sur tout le territoire, il y a quelques incidents mineurs. Mais globalement les choses se passent bien, il y a une bonne affluence et ça se déroule dans le calme.  Je suis confiant." Question d'un journaliste : Qu’est-ce qui vous rassure autant, Monsieur le Président ? "Je crois que c’est ma nature… quand on travaille bien. J’ai été soutenu par mes militants, par les membres de mon parti et par les sympathisants et d’autres qui ont bien voulu assister à nos meetings, nous écouter. J’ai vu les réponses qu’ils ont apportées  aux propositions que j’ai faites. Donc je suis plutôt confiant."

  • 14h16 : Président sortant, Faure Gnassingbé a voté, comme nous le rapportent des collègues sur le terrain. Il se disait "confiant" en sortant du bureau. Et sur Twitter il parle de "fierté". 

  • 14h05 : Prudence pour Jean-Pierre Fabre à la sortie du bureau de vote aujourd'hui... "En amont du scrutin d’aujourd’hui, nous avons exprimé plusieurs revendications qui ont été balayées d’un revers de main par le pouvoir en place. Notamment l’authentification du bulletin, la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote, toute une série de revendications qui, en principe, devraient concourir à la transparence du scrutin. Ça a été refusé. C’est de nature à nous rendre très suspicieux. Donc pour le moment, nous sommes vigilants, devons faire preuve de la plus grande vigilance parce que moi, je ne crois jamais en ce qui concerne le Togo à des élections transparentes."

  • 13h55 : Le commissaire aux affaires politiques de la Cédéao, Francis Béhanzin, estime que le vote se déroule bien à Lomé. Déclaration à découvrir en vidéo ici.

  • 13h40 : Une déclaration qui nous parvient : celle de Kodjo Agbéyomé, à la sortie du bureau de vote: "Je suis satisfait par la mobilisation. Et cette mobilisation me donne confiance que dans les 24, 48, 72 heures, il y aura alternance au Togo. Parce que la mobilisation, elle n’est pas qu’ici, elle est partout. Si d’aventure on nous dit autre chose… que la mobilisation c’est pour conforter la dictature, je dis bien que le pouvoir qui se hasarde à ce jeu de contre-vérité des urnes, trouvera le peuple devant lui."

  • 13h10 : Pendant que les uns votent déjà, les autres cherchent encore leurs noms sur les listes d'électeurs affichées en dehors des bureaux. Voici quelques images d'un bureau de vote à Lomé.

  • 12h50 : Nos journalistes sur le terrain vous font vivre cette présidentielle aussi en vidéo. À découvrir notamment, déjà sur notre site → Les observateurs de la Cédéao dans un bureau de vote à Lomé.

  • 12h37 : On vous parlait un peu plus bas de Koi Wolou et Jean Pierre Fabre, qui ont voté ce matin. D'autres se sont aussi déjà déplacés aux urnes. C'est le cas aussi d'Agbéyomé Kodjo.

    Togo Präsidentschaftswahl in Lome l Wahllokal - Stimmabgabe von Agbeyome Kodjo MPDD (Reuters/L. Gnago)

    Agbéyomé Kodjo, un des six candidats de l'opposition, a voté à Lomé

  • 11h27 : Des journalistes réunis à Lomé pour couvrir le vote du président sortant, ont été dribblés par Faure Gnassingbé qui a préféré aller voter à Kara dans le nord du pays. Son vote est annoncé dans la mi-journée. Annoncé à Lomé pour clôturer sa campagne, il a également choisi à la dernière minute la ville de Kara laissant ses partisans à Agoé dans la périphérie de Lomé.

  • 11h20 : A Sokodé, dans l'ensemble, tout se déroule normalement et dans le calme. La mobilisation est moyenne. Il y a des queues devant les bureaux de vote du centre de la ville, comme nous le montre cette image de notre journaliste Kossivi Tiassou sur le terrain. En revanche, au centre de vote de Kparatao – c’est à dire dans la localité de l’opposant Tikpi Atchadam – et au CEG Koulounde, pas beaucoup d’affluence.

    On fait la queue à Sokodé ce samedi 22 février

    On fait la queue à Sokodé ce samedi 22 février

  • 11h00 : Saviez-vous que la famille Gnassingbé est au pouvoir depuis 53 ans ? En avril 1967, Gnassingbé Eyadéma, le père de l'actuel président, Faure Gnassingbé, a pris le pouvoir. Faure Gnassingbé est à la tête du Togo depuis la mort de son père en 2005.

  • 10h40 : A Hahotoe, non loin de Vogan, où se trouve notre envoyé spécial, un homme s’est emporté et a eu une altercation avec les agents du bureau de vote. La raison : il n’a pas trouvé son nom sur la liste d’électeur. Avant les législatives de décembre 2018, il avait suivi les consignes de l’opposition de ne pas s’inscrire. Résultat : aujourd’hui, il se retrouve sans carte d’électeur valable – et ne pourra pas voter à la présidentielle.

  • 10h20 : Komi Wolou, le candidat du Pacte socialiste pour le renouveau, vient de voter. Instant saisi par notre correspondante sur place Elodie Amen.

    Komi Wolou, le candidat du Pacte socialiste pour le renouveau

    Komi Wolou, le candidat du Pacte socialiste pour le renouveau

  • 9h30 : Le candidat Jean Pierre Fabre a voté comme le raconte sur Twitter notre collègue Noël Tadegnon.

  • 07h : ouverture des bureaux de vote dans tout le pays. Les autorités ont mobilisé 10.000 policiers et gendarmes pour sécuriser le processus. 

    Togo Lomé bureau de vote

    Les premiers bureaux de vote ont ouvert à 7h.

  • Regardez la vidéo que notre envoyée spéciale, Fanny Facsar, a tourné à Lomé vendredi 21, la veille du vote → À Lomé, les militants anti-Gnassingbe n'ont pas dit leur dernier mot  

 

La rédaction vous recommande

Liens

Audios et vidéos sur le sujet